Connectez-vous

Actualité

Reckya Madougou: Son avocat français annonce sa version des faits dans les prochains jours

Publié

le

Incarcérée à la prison civile de Missérété, la candidate recalée du Parti Les Démocrates a pu recevoir la visite de son avocat français Maître Antoine Vey en fin de semaine. Ce dernier a annoncé qu’un document rapportant la version des faits de l’opposante sera publié la semaine prochaine.

Un nouveau rebondissement se pointe à l’horizon dans l’affaire de l’ancienne ministre de Boni Yayi, Reckya Madougou, en prison à Missérété. Ayant rendu visite à sa cliente en fin de semaine, l’avocat français est d’abord allé s’imprégner des conditions de détention de l’opposante à Patrice Talon. Il a également profité de l’occasion pour discuter avec elle. Au terme de son séjour, l’avocat français a dénoncé les conditions dans lesquelles il a pu discuter avec Reckya Madougou. A l’en croire, cela s’est faites sous stricte surveillance. Une vitre le séparait de sa cliente, a-t-il laissé entendre.

Il rapporte que Reckya Madougou partage une cellule pour quarante pensionnaires avec huit codétenues. Elle disposait d’un réfrigérateur, d’un micro-ondes, d’un poste radio. Tout lui aurait été retiré selon ses propos. Au regard de ces faits, Me Antoine Vey, a formulé plusieurs demandes au procureur spécial en faveur de sa cliente. Il souhaite qu’on lui restitue tous ses appareils électroménager et qu’on l’autorise à avoir accès à ses proches. Il plaide aussi pour un placement sous contrôle judiciaire, parce que le dossier, à ses yeux, est vide.

Advertisement

L’avocat fait deux annonces pour les prochains jours

Me Antoine Vey, après avoir visité l’opposante à Patrice Talon, a fait quelques annonces. Il a affirmé qu’il présentera à la fin de la semaine prochaine, un document qui présentera pour la première fois la version des faits de Reckya Madougou. Il compte également saisir le groupe de travail sur la détention arbitraire à Genève pour signaler le cas Madougou. La date du procès n’est toujours pas connue. Selon des informations, l’agenda dépend de la commission d’instruction

Pour rappel, Reckya Madougou, candidate recalée du parti Les Démocrates à l’élection présidentielle du 11 avril dernier, est poursuivie pour « association de malfaiteurs et terrorisme ».

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *