Connectez-vous

Monde

Le dialogue entre Moscou et Washington : Joe Biden met en garde Poutine concernant la violation des droits de l’homme

Publié

le

Suite à l’arrestation le dimanche 23 mai dernier du journaliste et opposant biélorussien Roman Protassevitch après le détournement de son vol à Minsk, le président américain Joe Biden met en garde son homologue russe sur la violation des droits de l’homme.

Un avion de la compagnie Ryanair avait été détourné à Minsk par la Biélorussie le dimanche 23 mai dernier. Prétestant du fait qu’une bombe serait à bord de l’avion, la Biélorussie a intercepté un avion et arrêté le journaliste et opposant Roman Protassevitch dont le vol était en partance pour Vilnius, capitale de la Lituanie.

L’Union Européenne mais aussi et surtout les Etats-Unis ont condamné l’acte qui selon toute vraisemblance serait un acte commandité par le président biélorusse Alexandre Loukachenko. L’homme considéré comme le dernier dictateur d’Europe, le président Alexandre Loukachenko, a rencontré vendredi et samedi dernier le président russe Vladimir Poutine dans la ville de Sotchi. Les deux hommes ont principalement discuté du détournement de l’avion qui transportait l’opposant Roman Protassevitch.

Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov a déclaré que « Loukachenko a fourni à son homologue des informations détaillées sur ce qui s’est passé à bord de l’avion de Ryanair ». Le porte-parole du gouvernent russe a aussi accusé l’Union Européenne de tirer des « conclusions hâtives » par rapport à ce qui s’est passé. M. Peskov a aussi indiqué que la Russie est prête pour « une enquête approfondie sur ces événements ». Ceci dit, les Etats-Unis aussi ont affiché leur position et dit ce qu’ils pensaient de la situation.

En effet, le président américain Joe Biden sera le 16 juin prochain face à son homologue russe à Genève en Suisse pour discuter de certaines questions pressantes. Le président américain compte alors profiter de cette occasion pour discuter de ce détournement de vol avec le président Poutine. « Je vais rencontrer le président Poutine dans deux semaines à Genève et je dirai clairement que nous ne resterons pas les bras croisés pendant qu’ils violent (les droits humains). Pour nous, le fait que les hommes et les femmes naissent égaux est une évidence », a déclaré Joe Biden à la veille du Mémorial Day (un jour de congé aux Etats-Unis fixé au dernier lundi du mois de mai. C’est un jour férié pour rendre hommage aux soldats américains morts au combats).

Il faut préciser que le soutien numéro un du président Loukachenko est le président Vladimir Poutine. Dans le même temps, le président Poutine compte maintenir les liens entre Washington et Moscou même s’il promet ne pas avoir la langue de bois quant au problème du détournement de l’avion de Ryanair. Joe Biden fait en effet savoir qu’il n’a pas l’intention de « déclencher un cycle d’escalade et de conflit ».

Pour mettre fin à ses propos, le président américain va ajouter : « L’Amérique est unique. C’est une idée. Pour nous, le fait que tous les hommes et femmes naissent égaux est une évidence ».

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *