Connectez-vous

Monde

Russie / Etats-Unis : Poutine d’accord pour poursuivre le dialogue avec Washington

Publié

le

         Au lendemain de cette rencontre tumultueuse des deux chefs d’état Biden et Poutine, Kremlin a affirmé son désir de continuer cet entretien. Mais une seule condition est posée. Il faudra que Washington l’accepte aussi.

         Kremlin a de nouveau parlé. Ce Jeudi 17 Juin, en face de futurs hauts fonctionnaires de la Russie, le président russe Vladimir Poutine a déclaré publiquement son désir de vouloir poursuivre cette rencontre tumultueuse avec Washington.

         La rencontre de Genève n’a donc pas suffi.  Une seule condition a été donnée par la Russie pour se lancer dans une suite du débat avec les Etats-Unis. Si Washington se sent disposé à poursuivre le dialogue, Moscou l’est aussi.

         « Nous sommes prêts à poursuivre ce dialogue dans la même mesure où la partie américaine y est prête » a déclaré le président russe devant des diplômés d’une école de hauts fonctionnaires russes. 

         A croire Poutine, le président russe, ce n’est pas une rencontre pour résoudre la tension du sommet dernier. Car il affirme avoir compris son homologue américain Joe Biden. « Nous avons pu nous comprendre, comprendre nos positions sur les questions clés. » a-t-il fait savoir.

Poutine parle de Joe Biden

         Au cours de cette même rencontre avec les diplômés de l’école des hauts fonctionnaires russes, le chef d’état russe n’a pas manqué de parler et d’apprécier son homologue américain. Il a affirmé à cet effet que son homologue des Etats-Unis a l’air d’un « professionnel ». Pour lui, il s’agit d’un chef d’état avec qui « il faut travailler pour ne rien manquer ».

         « Lui ne laisse rien passer, je vous le garantie » a-t-il confié. « Il comprend ce à quoi il veut parvenir et il le fait très habilement, ça se sent très rapidement. Mais en même temps, l’atmosphère était très amicale » a-t-il dit dans la suite.

Un sommet de Genève assez constructif et positif

Le sommet de Genève entre Washington et Moscou a reçu dès ce Mercredi 16 Juin où il a tenu plusieurs qualificatifs. Le président américain Joe Biden à l’issue de trois heures et demi d’entretien avec son homologue de la Russie a exprimé ouvertement que ce sommet était « positif ».

Par contre, pour Vladimir Poutine, Genève a permis un tête-à-tête « constructif » qu’il ne faudrait pas nier. C’est d’ailleurs pourquoi y a été décidé une mise sur pied de dialogue sur la sécurité stratégique avec dans le viseur les questions de désarmement, de retour effectif de chaque ambassade des deux pays à leur poste. 

                                                                           Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *