Connectez-vous

Politique

CADHP: la Cour rejette un recours de Komi Koutché

Publié

le

L’ancien ministre béninois de l’économie et des finances, Komi Koutché a subi un revers devant la cour africaine des droits de l’homme et des peuples. A en croire son avocat, Me Grégory Thuan qui est intervenu sur la radio internationale RFI pour opiner sur le sujet, son client est débouté.

En effet, Komi Koutché avait saisi la juridiction régionale afin que celle-ci puisse constater les violations portées à ses libertés fondamentales dans le cadre de la procédure espagnole. Il a par ailleurs, demandé dans le même recours à la Cour africaine des droits des l’homme et des peuples (CADHP), d’annuler les poursuites émises contre sa personne sur le plan national motif. Il s’agit notamment de sa condamnation à 20 ans de prison rendue par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Pour lui, ce verdict de la Criet ne remplit pas les conditions minimales d’indépendance et d’impartialité.

Ayant pris acte de son recours, la Cour a finalement rendu son verdict qui loin de satisfaire ce dernier, va en sa défaveur. Les juges de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ont estimé dans leur décision, qu’avant qu’un recours ne vienne devant la juridiction régionale, il devait épuiser toute voie de recours à l’interne. Ainsi, Koumi Koutché ne peut fait d’Appel au verdict de la Criet que s’il est prisonnier. Ce qui est totalement excessif et contraire à l’esprit des voies de recours normales d’après son avocat, Me Grégory Thuan.

En exil politique depuis quelques années, Komi Koutché est préoccupé par la situation politique de son pays. Toutefois, sans être acquitté il est contraint de passé par des canaux digitaux pour véhiculer ces messages aux peuples béninois.

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *