Connectez-vous

Actualité

Criet/Affaire Reckya Madougou : la demande de remise en Liberté de l’opposante rejetée

Publié

le

L’opposante béninoise, Reckya Madougou est loin d’être remis en liberté. En effet, sa demande de remise en liberté a été rejetée hier, vendredi 16 juillet par Edibayo Joanna Dassoundo, présidente de la Chambre des libertés et de la détention de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet). 

Selon elle, « dès lors, et au regard des différentes déclarations et des faits à eux reprochés, il est impérieux de procéder à d’autres actes d’instruction notamment d’autres interrogatoires et surtout des confrontations ». Ceci étant, il s’avère important d’après la présidente de ladite chambre, que l’opposante soit mise à « la disposition de la justice ».

Par ailleurs, Reckya Madougou sera à nouveau devant le juge dans le cadre de l’instruction des faits présumés qui lui sont reprochés. Ainsi, après sa première audition qui c’est déroulé le 17 juin dernier, l’opposante devra être  réécouté le 22 juillet prochain, informe le média Matin Libre. À en croire le média, cette nouvelle audience sera un interrogatoire de fond. Soulignons que cette décision a été adressée à l’un des avocats de l’ex-candidate à la présidentielle par Rodolphe Yaovi Azo, Président de la Commission d’instruction de la Criet.

En détention depuis mars 2021, l’ex garde des Sceaux du Bénin est poursuivie pour des faits présumés de financement du terrorisme. Elle est mise sous mandat de dépôt à la prison civile de Missérété. Ceci, après avoir été présenté le vendredi 5 mars 2021, devant le procureur spécial de la Criet. Jusque-là, elle continue de clamer son innocence.

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *