Connectez-vous

Monde

JO Tokyo : à l’épreuve de la Covid-19, cinq jours avant la cérémonie d’ouverture

Publié

le

Les organisateurs des Jeux sont confrontés à la gestion d’un premier foyer de contamination au village olympique, avec trois cas positifs au SARS-CoV-2 au sein de l’équipe sud-africaine de football et un cas chez un volleyeur tchèque.

Le village olympique devrait accueillir un maximum de 6 000 résidents en même temps, alors que le site peut loger 17 000 personnes selon AFP. L’équipe sud-africaine de football pourrait ne pas être au complet pour son match du 21 juillet contre le Japon, en ouverture du tournoi olympique. Le comité d’organisation des Jeux olympiques (JO) de Tokyo a identifié, lundi 19 juillet, 21 personnes ayant été en contact avec les joueurs de cette formation, Thabiso Monyane et Kamohelo Mahlatsi et son analyste vidéo, Mario Masha, testés positifs la veille à la Covid-19.

Les trois ont été placés à l’isolement dans un hôtel. Les cas contact, qui incluent d’autres membres de l’équipe, ont subi des tests et devront « manger dans leur chambre, s’entraîner à part et prendre des transports séparés », a expliqué Pierre Ducrey, directeur adjoint des JO au sein du Comité international olympique (CIO). Les joueurs effectueront un test six heures avant la rencontre contre le Japon, dont le résultat déterminera leur présence sur le terrain.

A cinq jours de la cérémonie d’ouverture, ces annonces, auxquelles s’ajoute celle d’un joueur tchèque de beach-volley, lundi, soulèvent des interrogations sur l’efficacité des mesures de prévention mises en place pour éviter l’apparition d’un foyer de contamination. Le CIO a déjà enregistré, depuis le 1er juillet, 58 cas parmi 18 000 sportifs, personnels d’encadrement, officiels, techniciens ou journalistes. Ce total n’inclut pas les personnes testées positives au cours des camps d’entraînement, car elles ne sont pas sous la « juridiction » du comité d’organisation.

Advertisement

Le comité olympique sud-africain a annoncé que l’entraîneur de son équipe de rugby à VII, Neil Powell – pourtant vacciné en mai et arrivé au Japon avec un résultat de test négatif – avait été contrôlé positif alors qu’il se trouvait en camp d’entraînement à Kagoshima, dans le sud-ouest du pays. Placé à l’isolement, il manquera l’ensemble du tournoi. En juin, plusieurs athlètes ougandais avaient été testés positifs au moment de débarquer au Japon.

Le CIO a aussi confirmé qu’un de ses membres, le Sud-Coréen Seung Min-ryu, avait été testé positif au Covid-19 à son arrivée dans l’Archipel. Et six athlètes britanniques sont en quarantaine pour avoir été en contact avec une personne testée positive.

Malgré ce menaces, Tokaya Maga porte-parole du comité d’organisation rassure que le village olympique est un lieu sûr.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *