Connectez-vous

Actualité

Mali : Tentative d’assassinat du président de transition Assimi Goïta

Publié

le


Le président de la transition au Mali, le Colonel Assimi Goïta a constitué la cible d’une tentative d’assassinat. C’était dans la matinée de ce Mardi 20 Juillet 2021, journée dédiée à la fête de la Tabaski. Alors que le chef d’état malien s’était rendu à la mosquée, deux jeunes gens l’ont attaqué durant le rite de l’immolation de la bête. Cette attaque était au couteau. Avec l’attention du président Goïta qui en était la cible, elle a été déjouée de justesse. Sain et sauf, le président du gouvernement de transition du Mali s’est vite arrachée à la cérémonie.


Assimi Goïta a fait l’objet d’une attaque au couteau dans la matinée de ce Mardi 20 Juillet. Il a été la victime d’une « tentative d’assassinat ». En effet, alors qu’il était allé sacrifier à la tradition religieuse qu’il est la sienne, deux jeunes gens l’ont attaqué.
C’était à la Grande Mosquée de Bamako. La cérémonie prévue pour la fête musulmane de la Tabaski avait déjà commencé. A en croire le reportage d’un journaliste de l’AFP qui s’est rendu sur les lieux, c’était au moment du rite de l’Aïd al-Adha, la fête du Sacrifice. Pendant que l’imam était sorti pour aller sacrifier son mouton comme l’exige la tradition de la fête, deux jeunes se sont dirigés vers le président. Assimi Goïta était vêtu d’un long boubou bleu ciel et était en compagnie de son premier ministre Choguel Maïga et du président du Conseil national de transition.

A en croire le témoignage des témoins, durant ce temps, les deux jeunes se sont levés et ont pris la direction allant vers le lieu du président. L’un avait un couteau. L’autre était muni d’une arme à feu à la main. Le premier, celui qui avait un couteau a essayé de poignarder le président malien mais ce fut une attaque vaine. Le président s’est levé et a pris sa propre défense avant que ne viennent les forces de l’ordre. Selon les informations fournies par l’AFP, le président Assimi Goïta, l’homme fort du Mali semble n’avoir rien eu. Il est « sain et sauf ».
Les services en charge du président n’ont quand même pas manquer de répondre à l’AFP, qu’il s’agit bel et bien là d’une « tentative d’assassinat » du président. « Oui, tout à fait. Nous sommes en train de mener l’enquête. Au moins, une personne a tenté de l’attaquer avec un couteau à la Grande Mosquée de Bamako ce jour », a précisé la source.
La mosquée n’a pas trop attendu avant d’être évacuée. Sur les lieux, il y avait aussi Mamadou Koné, le ministre malien des Affaires étrangères. Son témoignage est le même que ceux de plusieurs autres sources. « Un homme a tenté tout de suite dans la Grande Mosquée de Bamako de tuer le président de la transititon avec un couteau. (…) Mais, il a été bien maitrisé avant de commettre son forfait », a-t-il dit.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *