Connectez-vous

Afrique

Afghanistan : Explosion de deux roquettes aux environs du palais présidentiel

Publié

le


Dans la journée du Mardi 20 Juillet dernier, deux roquettes ont explosé près du palais présidentiel afghan. A l’issue de ces explosions, d’énormes dégâts liés aux infratructures ont été enregistré. Sans victimes, l’explosion n’a pas manquer d’effrayer de nombreux responsables afghans qui s’étaient rassemblés avec le président de la république Ashraf Ghani à l’occasion de la fête musulmane du Sacrifice, l’Aïd el Adha.


Des tentatives d’assassinat du président. C’est ce que disent plus d’uns au sujet des explosions survenues. Dans la journée de ce Mardi 20 Juillet, l’afghanistan a connu l’explosion de deux roquettes non loin du palais présidentiel sis dans la capitale afghane, Kaboul.


A en croire les informations, il s’agit particulièrement de trois roquettes lancées. Mais seulement deux ont atteri à juste quelques pas, c’est-à-dire non loin du lieu de résidence du chef de l’état afghan. En ces lieux et précisement au moment de l’explosion des deux roquettes, le président de la république de l’Afghanistan, Ashraf Ghani tenait réunir autour de lui, chez lui dans sa maison nombre de dirigeants du pays. En effet, le Mardi 20 Juillet dernier était la journée de la fête musulmane de la Tabaski, fête du Sacrifice. Ils s’étaient donc rassemblés à l’occasion de l’Aïd el Adha.
L’annonce n’a pas pris du temps pour prendre le large. Le porte-parole du ministère de l’intérieur, Mirwais Stanikzai dans un message à la presse a signifié de présumés coupables. « Les ennemis de l’Afghanistan ont lancé une attaque à la roquette dans divers endroits de Kaboul », a-t-il dit. Il n’a pas manqué de citer trois attaques à la roquette qui sont déjà intervenues à Kaboul non loin de la place résidentielle du président.

A en croire les informations fournies par les journalistes de l’AFP, le bruit suivi des explosions d’au moins deux roquettes ont été entendus. Les deux roquettes auraient sans nul doute survoler la « zone verte » dans lequel se retrouve le palais présidentiel et plusieurs autres ambassades notamment celle des Nations Unies (ONU). Cette attaque à la roquette contre le palais du président afghan selon les informations aurait été revendiquée déjà par l’Organisation terroriste Etat Islamique. Aucun renseignement supplémentaire n’a été encore donné sur les origines de l’attaque.
Juste après l’instant d’explosion, le président afghan Ashraf Ghani a prononcé en direct sur les chaines de télévision son discours de premier jour de l’Aïd el Adha. C’était en présence de plusieurs cadres afghans. Dans son allocution, le président Ashraf Ghani n’a rien dit au sujet de l’attaque qui a précédé son intervention. Il a quand même de manière indirecte accusé les forces talibanes. Pour lui, les Talibans ont « montré qu’ils n’ont pas la volonté ni l’intention de faire la paix ».

Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *