Connectez-vous

Afrique

‹‹Biens mal acquis›› : Verdict confirmé pour Teodorin Obiang

Publié

le

La Cour de cassation a rejeté, ce mercredi 28 juillet 2021, le recours déposé par Teodorin Obiang dans le dossier de ‹‹biens mal acquis››. Le fils du président équato-guinéen avait contesté sa condamnation en première instance.

Teodorin Obiang est bel et bien reconnu coupable pour ‹‹biens mal acquis››. Le fils du président équato-guinéen avait contesté sa condamnation en France pour détournement de fonds publics dans son pays. Sa défense avait estimé que la justice française n’avait pas à se prononcer sur des délits commis à l’étranger. Chose que la Cour de cassation ne voit pas de cet œil en confirmant la condamnation de Teodorin Obiang par la justice française dès l’éclatement de cette affaire.

Il devra donc s’acquitter d’une amende de 30 millions d’euros et sera condamné à trois ans de prison avec sursis pour blanchiment d’abus de biens sociaux et de détournement d’argent public. Par ailleurs, la Guinée équatoriale pourrait devenir le premier pays à bénéficier du nouveau mécanisme de restitution des avoirs des biens mal acquis. La semaine dernière, les députés français ont adopté ce dispositif qui permet de rendre aux populations les recettes des biens confisquées. Dans le cas de Teodorin Obiang, son patrimoine estimé à 150 millions d’euros va être vendu aux enchères et l’argent récolté va être utilisé pour des actions de développement en Guinée équatoriale.

Advertisement

Toutefois, le fils du président équato-guinéen a une dernière voie de recours. Il peut saisir la Cour européenne des droits de l’homme pour se faire entendre.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *