Connectez-vous

Actualité

Cuba : Des responsables de la police sanctionnés par les Etats-Unis

Publié

le


Dans la journée de ce Vendredi 30 Juillet, deux responsables hauts placés de la police du Cuba ont été sanctionné par les Etats-Unis. Mais la sanction ne s’est pas arrêté là. Toute la Police Nationale Révolutionnaire (PNR) a été soumise aussi à la même sanction. Le président des Etats-Unis, Joe Biden n’a pas hésité à déclarer que d’autres mesures s’en suivront si des changements effectifs ne se constatent pas sur tout le territoire cubain.


Les Etats-Unis ont prononcé et appliqué une sanction à deux hauts responsables de la police du Cuba. L’annonce a été officielle dans la journée de ce Vendredi 30 Juillet. Le président Joe Biden à l’occasion d’une réunion tenue à la Maison Blanche avec des représentants des citoyens américains d’origine cubaine a confirmé la nouvelle de cette sanction appliquée par les Etats-Unis au Cuba. Il a par ailleurs par la même occasion annoncer ou du moins promis d’autres mesures plus sérieuses à condition que le Cuba adopte des changements.
« Il y en aura d’autres, à moins d’un changement drastique à Cuba, ce que je n’attends pas », a-t-il dit. Les sanctions ont touché principalement Oscar Callejas Valcarce, le directeur de la PNR (Police Nationale Révolutionnaire) et son adjoint Eddy Sierra Arias.
A en croire les informations divulguées par le Trésor américain, ces derniers ont été subi des sanctions pour avoir contribué amplement à la répression des manifestations et soulèvements qui ont eu lieu dernièrement dans le pays. Il s’agit de ces manifestations qui se sont tenues contre le gouvernement cubain les 11 et 12 Juillet. Ces deux responsables des forces de l’ordre cubaine ont été accusés de « graves violations des droits humains ». Avec ce chef d’accusation, ces responsables policiers sont désormais inscrits de façon officielle sur la liste noire des Etats-Unis d’Amérique.

Le gouvernement américain n’a pas hésité à leur refuser l’accès au système financier américain et à geler leur comptes bancaires américains. « Le Trésor continuera de sanctionner et d’identifier par leurs noms ceux qui facilitent les graves violations des droits humains du régime cubain », a déclaré Andrea Gacki, la directrice de l’unité principale du Trésor, unité qui a la charge des sanctions.
Elle a aussi ajouté que les mesures prises sont pour faire justice. « Les mesures prises aujourd’hui sont destinées à faire rendre des comptes à ceux qui sont responsables de la répression des appels du peuple cubain à la liberté et au respect des droits humains », a-t-elle déclaré.
Joe Biden a aussi consolé le peuple cubain qui criait les 11 et 12 Juillet « A bas la dictature », « Nous avons faim ». « nous entendons vos voix. Nous entendons les appels à la liberté », a affirmé le président américain ce Vendredi 30 Juillet.


Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *