Connectez-vous

Actualité

Israël : L’Iran est accusé de l’attaque d’un pétrolier au large d’Oman

Publié

le


L’Israël a perdu l’un de ses pétroliers dans une attaque. Ce Vendredi 30 Juillet, l’annonce de deux décès survenus dans cette attaque a été faite. Il s’agit de deux membres de l’équipage. L’Etat israélien a donc accusé l’Iran, son ennemi de longue date d’en être le responsable.


L’Israël et l’Iran n’ont pas encore mis un terme à leurs différents conflits. Le gouvernement israélien est plus que fâché. Suite à l’attaque de l’un de ces pétroliers, il aboie et accuse son ennemi, l’Iran.
L’attaque est survenue au large d’Oman. « L’Iran sème la violence et la destruction dans tous les coins de la région », a affirmé l’un des responsables du gouvernement dans un communiqué publié par le gouvernement israélien. Le communiqué a été très clair. L’Iran fait sa pagaille. Ainsi, en « voulant cibler Israël » son ennemi, l’Etat iranien s’est fait incriminer « en tuant des civils étrangers ».
A en croire le communiqué diffusé par le gouvernement israélien, l’Iran représente une menace mondiale. « L’Iran n’est pas seulement le problème d’Israël, c’est un problème mondial, et son comportement met en danger la liberté de navigation et de commercer dans le monde », a-t-on pu lire dans le communiqué.
Selon les renseignements fournis par des experts en sécurité, l’hypothèse de l’origine iranienne de cette attaque du pétrolier israélien est fort probable. Ce vendredi 30 Juillet, le décès de deux membres de l’équipage a été annoncé. L’annonce a été faite par Zodiac Maritime, une société d’ordre internationale basée à Londres au Royaume-Uni. C’est une société fille de Zdiac Group qui appartient à l’israélien Eyal Ofer.

Le Zodiac Maritime a donc tweeté ce Vendredi 30 Juillet qu’à l’occasion de l’attaque du pétrolier qu’il y a eu « la mort de deux membres de l’équipage : un ressortissant roumain et un ressortissant britannique ». Ces derniers se trouvaient à bord du M/T Mercer Street lors de l’attaque.
A en croire le site réservé aux opérations maritimes UKMTO, l’attaque n’a été signifié plus tôt. Précisément dans la soirée du Jeudi 29 juillet alors que l’opération se tenait. Puisqu’il s’agit d’une institution de lutte contre la piraterie, une institution qui dépend du Royaume-Uni et aussi puisque l’un des décès est celui d’un ressortissant britannique, le Royaume-Uni s’est intéressé à l’affaire.
Le porte-parole du ministère britannique de la Défense a notifié que des investigations ont été lancées et sont en cours.


Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *