Connectez-vous

Actualité

Jo Tokyo 2021 : Le marocain Soufiane El bakkali médaillé d’or en Athlétisme

Publié

le

Ce lundi 02 aout 2021, Soufiane El Bakkali a remporté la médaille d’or des Jeux olympiques de Tokyo 2021, sur les 3000 mètres steeplechase. Il a atteint ce record en courant en 8 minutes, 8 secondes et 90 centièmes, le Marocain de 25 ans a devancé l’Éthiopien Lamecha Girma et le Kényan Benjamin Kigen. Le vice-champion du monde 2017 a ainsi pris sa revanche sur des Est-Africains qui l’ont si souvent frustré. Il est le premier champion olympique du Maroc depuis Hicham El Guerrouj en 2004.

Ses deux cents derniers mètres ont laissé sur place la terrible concurrence est-africaine. Soufiane El Bakkali a réalisé une fin de 3 000 mètres steeplechase imparable en finale des Jeux olympiques. Le Marocain, si souvent couvert d’argent et de bronze dans cette discipline particulièrement pénible, a été récompensé de sa persévérance, sur la piste du Stade olympique de Tokyo. Ainsi, il a devancé l’Éthiopien Lamecha Girma (8 :08.90), vice-champion en titre du monde du steeple, et le Kényan Benjamin Kigen (8 :10.38). Quant à Son compatriote Mohamed Tindfout a fini 13e de la course.

Soufiane El Bakkali succède ainsi au palmarès des JO à son grand rival, le Kényan Conseslus Kipruto, pas qualifié pour Tokyo 2021. En l’absence de Kipruto, El Bakkali met ainsi fin à l’incroyable domination kényane sur la distance, après neuf titres olympiques consécutifs depuis 1984. « Je suis fier de ce résultat qui vient après beaucoup de travail. Je voulais absolument faire une médaille aux Jeux olympiques de Tokyo. Quelle médaille ? Je ne savais pas. Mais maintenant je sais, sourit le lauréat. Je suis d’autant plus fier que j’ai gagné une course face aux spécialistes, les Kényans » ajoute –t-il

Advertisement

    Soufiane El Bakkali successeur au mythique Hicham El Guerrouj

Cinq ans après une frustrante quatrième place aux Jeux de Rio, Soufiane El Bakkali est devenu le premier Marocain champion olympique depuis le mythique Hicham El Guerrouj, auteur du doublé sur 1 500 et 5 000 mètres en 2004. Le coureur de Fès est également le sixième représentant du Maroc à monter sur la plus haute marche du podium dans l’histoire des JO. Celui qui s’était révélé au Brésil, était depuis, devenu vice-champion du monde en 2017 à Londres, puis médaillé de bronze au Mondial à Doha en 2019.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *