Connectez-vous

Afrique

Burkina Faso : 12 soldats tués, 8 blessés et 7 disparus

Publié

le

Une douzaine de soldats burkinabè sont encore tombés et 8 blessés, dimanche 8 août, lors d’une attaque de « terroristes » présumés, dans le Nord-Ouest du Burkina Faso, près de la frontière du Mali, a annoncé ce lundi le ministère burkinabé de la Communication.

L’insécurité demeure préoccupante dans la bande sahélo-sahélienne, malgré la présence des forces étrangères et du G5 Sahel. Une douzaine de soldats burkinabè sont encore tombés sur le champ de l’honneur et 8 blessés dimanche 8 août, lors d’une attaque de « terroristes » présumés dans le nord-ouest du Burkina Faso, près de la frontière du Mali, a annoncé ce lundi le ministère de la Communication.

« Une escorte d’éléments de l’armée de terre et du Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI, gendarmerie) est tombée dans une embuscade, dans la région de la Boucle du Mouhoun (Nord-Ouest) », indique un communiqué du ministre de la Communication, Ousséni Tamboura. « Le bilan provisoire fait état de 12 soldats tués et 8 blessés. Sept soldats portés disparus après l’attaque dimanche après-midi ont été retrouvés lundi à l’aube, dont un blessé à la cuisse, mais dans un état stable », a-t-il précisé.

« L’embuscade a eu lieu à la hauteur du village de Dounkoun, commune de Toeni, dans la province du Sourou, précise le communiqué. Les opérations de ratissage sont en cours et les blessés ont été évacués », également porte-parole du gouvernement, qui a condamné « avec force cette attaque barbare ».

Advertisement

Le Président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a également réagi dans un tweet : « Nous continuerons à mener sans concession la guerre que nous imposent les forces obscurantistes et barbares dans notre pays. Hommage à nos soldats tombés à Toéni et prompt rétablissement aux blessés ».

Pour rappel, trente personnes, dont quinze soldats, onze civils et quatre supplétifs de l’armée, ont été tuées, le mercredi 4 août dernier, dans des attaques perpétrées dans le Nord du Burkina Faso, près de la frontière du Niger.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *