Connectez-vous

Santé

Côte d’Ivoire : L’OMS a détecté un nouveau cas d’Ebola

Publié

le


L’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) a fait entendre sa voix dans la soirée de ce Mardi 17 Août. Un nouveau cas du virus Ebola aurait fait surface dans la république ivoirienne en Afrique de l’Ouest. Autour de ce cas suspect, neuf nouveaux cas contact ont été désignés. A Abidjan, l’une des grandes cités du pays avait été déjà confirmé le week-end dernier. Face à l’urgence, les vaccinations sont déclenchées et lancées dans le pays.


La république ivoirienne est de nouveau accablée par l’épidémie du virus Ebola. L’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) s’est fait entendre face à ce virus dangereux plus ou moins compliqué à gérer. Dans la journée de ce Mardi 17 Août 2021, l’OMS a déclaré un nouveau cas suspect et neuf cas contact. Cet effectif s’ajoute au seul cas compté durant le week-end dernier.
A croire les propos communiqués par Tarik Jasarevic, le porte-parole de l’Organisation (OMS) lors du point de presse à Genève, le cas confirmé est celui d’une jeune femme. « Concernant les chiffres, il y a deux cas. Un qui a été confirmé-une jeune femme-, et il y a également un cas suspect. Il y a actuellement neuf cas contact identifiés », a-t-il déclaré.
C’est le Samedi 14 Août dernier que le premier cas confirmé a été détecté. Le cas de contamination s’est faite découvrir chez une guinéenne âgée de 18 ans. Selon les informations, cette dernière est venue en Côte d’Ivoire le 11 Août. Elle avait quitté la ville guinéenne de Labé au nord de la Guinée et a effectué un trajet de plus de 1500 km.

Les autorités en charge de la santé sur le territoire ivoirien n’ont pas lésiné à ordonner une séance de vaccination pour les habitants de ce quartier de la Côte d’Ivoire où la victime a séjourné. Cette vaccination a été entamée sans attendre. Selon les journalistes de l’AFP, déjà le Mardi 17 Août dernier, la région a été ciblée et les vaccinations ont commencé. La victime elle-même est soumise au soin intensif dans un hôpital d’Abidjan dans la journée du Lundi 16 Août dernier.
Selon Pierre Demba, le ministre ivoirien en charge de la santé, la guinéenne atteinte a habité un quartier ivoirien. De fait tous ceux qui logent ce quartier sans exception se doivent de se faire vacciner. « On sait que la patiente a séjourné ici avant d’aller à l’hôpital, donc toutes les personnes aux alentours qui sont les cas contact devraient être vaccinées », a-t-il dit avant d’ajouter qu’il compte « atteindre dans les prochains jours 2 000 personnes contact ». Il ne fait pas fi de ceux qui ont voyagé avec elle.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *