Connectez-vous

Actualité

Afghanistan : L’appel à protéger le patrimoine est lancé

Publié

le


L’Unesco a convié le territoire afghan à préserver son patrimoine. Alors que les tentatives de rapatriement se poursuivent à merveille dans la capitale afghane, Kaboul, tombée aux mains des forces talibanes depuis le Samedi 14 Août dernier, l’Unesco se fait entendre. Les pays occidentaux aussi ne manquent pas de demander au pays des Talibans des lieux humanitaires où règnent la sécurité.


L’Afghanistan est convié à une œuvre d’entretien et de prise en charge d’un patrimoine de l’Unesco. C’est ce qui a attiré l’attention de ce démembrement de l’Organisation des Nations Unies. Le chef de la diplomatie européenne a dans la journée de ce Jeudi 19 Août parlé des situations désastreuses dans lesquelles se retrouvent actuellement la république afghane. Il les a désignées de « Cauchemar (et de) catastrophe ».
Selon Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne, près de 4000 citoyens afghans du bloc ont déjà pris la fuite avec leur famille et déserté le sol afghan tandis que 300 autres personnes essaient encore d’atteindre l’aéroport de Kaboul où se font les aller-retours des vols de rapatriement.
Pour Josep Borrell, il va de soi et plus que cela, il s’agit d’un « devoir moral » pour l’Europe de venir au secours de la vie de ces citoyens afghans qui ont travaillé pour l’Union Européenne (UE). Mais il n’a pas occulté le fait que quoiqu’il en soit il n’était pas possible de tous leur faire quitter leur terre natale.
Face à la difficulté de gagner l’aéroport de Kaboul, l’Occident n’a pas lésiné à réclamer auprès des Talibans des couloirs humanitaires où la sécurité est garantie. Pour les dirigeants occidentaux, il convient que les Talibans acceptent la requête des couloirs humanitaires sécurisés dans la région de Kaboul pour que ceux qui ont le désir de déserter l’Afghanistan puissent se satisfaire.

« Nous attendons des Talibans qu’ils autorisent tous les citoyens américains, tous les ressortissants étrangers et tous les Afghans qui souhaitent partir à pouvoir le faire sans risque et violence », a communiqué le département d’état américain.
En effet, les premiers ressortissants de nationalité afghane exfiltrés sont allés en Europe et principalement Paris le Mercredi 18 Août dernier. C’était à bord ‘un avion appartenant à l’armée de l’air qui transportait également 45 ressortissants français que ces derniers ont pu quitter le pays. Un autre a aussi atterri à Abu Dhabi. Mais c’est une véritable casse-tête non seulement pour les ressortissants étrangers mais aussi et surtout d’ailleurs pour les citoyens afghans.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *