Connectez-vous

Politique

Afghanistan : Rencontre entre les Talibans et l’ancien président afghan

Publié

le


Il s’appelle Hamid Karzaï, l’ancien président de la république afghane. Après sa fuite et sa démission suite à la capitulation de la capitale afghane Kaboul, tombé aux mains des Talibans qui luttaient depuis 20 ans pour l’avoir, l’homme politique et chef d’état de l’Afghanistan a fui la présidence. Dans la journée de ce Mercredi 18 Août, il a réservé un accueil particulier aux représentants et responsables du mouvement des talibans.


La journée de ce Mercredi 18 Août 2021 a constitué l’aubaine favorable pour une rencontre effective entre l’ancien président de la république afghane Hamid Karzaï et les responsables du mouvement des Talibans qui ont saisi tout le pays. Dès le lendemain de leur ferme résolution à travailler pour réconciliation nationale de l’Afghanistan, le geste a été posé avec le dernier des chefs du gouvernement du pays Hamid Karzaï.
Il s’agit d’un geste approuvé particulièrement par un ancien chef d’état, Ashraf Ghani qui est compté au rang des réfugiés à l’étranger de l’Afghanistan. D’après l’information publiées par le groupe de surveillance des sites islamistes SITE, les Talibans ont exprimé leur bonté. A en croire les informations, ils ont décidé de « gracier tous les anciens responsables gouvernementaux » du pays. Plus besoin d’être inquiet. Des photos ont été publiées. Elles témoignent de la paix rétablie ou mieux de la réconciliation avec Hamid Karzaï.

Par ailleurs, les Talibans ont aussi rencontré toujours dans la journée de ce Mercredi 18 Août l’ancien vice-président de la république Abdullah Abdullah. Il s’agit de négociations qu’ont approuvé et reçu favorablement l’ancien président afghan Ashraf Ghani. Ce dernier a fui avec hâte son pays depuis le Dimanche 15 Août dernier pour se réfugier aux Emirats Arabes Unis. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, il n’a pas manqué de signifier mon souhait pour son peuple. « Je souhaite le succès de ce processus », a-t-il laissé entendre.
Pour le Pentagone, la réconciliation n’est pas encore totale car certaines personnes ont encore du mal à rejoindre l’aéroport de Kaboul. « Nous avons vu des informations rapportant que les Talibans (…) empêchent les Afghans qui souhaitent quitter le pays d’atteindre l’aéroport » a communiqué le Pentagone.
Par contre, l’Unesco ne s’est pas occupé de cette affaire de réconciliation. Elle a souligné plutôt son inquiétude pour le sexe féminin. « Nous sommes particulièrement préoccupés par l’impact du conflit sur les femmes et les filles. L’éducation est un droit fondamental et est indispensable à l’exercice des autres droits humains et au développement de l’Afghanistan », a mentionné le démembrement des Nations Unies.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *