Connectez-vous

Actualité

Liban : L’Iran survient aux besoins en carburant

Publié

le


Le Liban fait face à de dures épreuves de pénuries de carburant ces derniers temps. Alors que c’est le cas du pays, Hassan Nasrallah, le chef du Hezbollah n’a pas lésiné dans la journée de ce Jeudi 18 Août dernier à porter à la connaissance de tous qu’un navire chargé à plein de carburant était prêt à quitter le sol iranien pour le territoire libanais. C’est une action qui n’a nullement pas tenu compte des sanctions américaines dont le pays de l’Iran est la cible. A en croire les propos du chef du Hezbollah, ce sont prioritairement les hôpitaux, les pharmacies, les magasins d’aliments, les boulangeries et autres qui en ont besoin et cela pour le bien du peuple libanais.


L’Iran signifie toutes ses aides et sa proximité à la république libanaise. En face de la pénurie de carburant qui secoue ces derniers jours, l’Iran a envoyé un navire plein de carburant aux Libanais. Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah a officiellement confirmé dans la journée de ce Jeudi 18 Août 2021 cette action. Il n’a pas lésiné à affirmer qu’un navire appartenant à l’Iran partait en direction du Liban.
Ce navire était chargé de carburant. L’action est bien surprenante. L’Iran a envoyé ce navire chargé pleinement de carburant au Liban, pays qui rencontre de sérieux problèmes de pénuries d’eau et cela malgré les sanctions américaines qui planent déjà sur le pays.
Dans son allocution à l’occasion des commémorations d’Achoura, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah a déclaré qu’il s’agissait du premier appareil à y aller. Ce « premier navire (…) jusqu’ à son arrivée dans les eaux de la Méditerranée sera considéré comme territoire libanais », a-t-il dit avant de poursuivre qu’il s’adressait particulièrement à l’Amérique et à l’Israël. « Aux Américains et Israéliens je dis que c’est un territoire libanais », a-t-il souligné.

A en croire le chef du Hezbollah, la première cargaison de carburant devraient avoir des cibles particulières. Elle doit viser principalement l’approvisionnement de certains lieux clés pour le besoin du peuple libanais. Le premier appareil de carburant iranien envoyé au Liban doit permettre de subvenir aux « hôpitaux, pharmacies, magasins alimentaires, boulangeries et générateurs ».
Selon les informations recueillies par l’AFP, le Liban hésitait à recourir à l’Iran en raison des peines qu’encourent Téhéran de la part des Etats-Unis. Or, pendant environ 22 heures par jour, le peuple libanais est confronté aux coupures d’électricité.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *