Connectez-vous

Actualité

Santé : L’OMS atténue la polémique du transfert des vaccins anti-covid

Publié

le


Il y a eu un transfert de vaccin anti-covid effectué de l’Afrique du Sud sur le sol européen. L’affaire a été mise au jour par le New York Times. L’Organisation Mondiale pour la Santé vient donner des explications. Elle tente de dissuader les et d’alléger l’affaire.


L’Afrique reconnu comme le continent le plus abattu en matière de santé n’a pas encore fini de se démerder dans cette boue que des transferts de vaccins anti-covid se font entre un pays africain et le continent européen.
Il s’agit bel et bien de l’Afrique du Sud. C’est l’un est pays les plus touchés par la pandémie mondiale de la covid-19 sur le continent africain. Pendant que tout le monde se plaint pour l’Afrique et ses pays qui n’ont pas encore reçu assez de vaccins pour survivre à la pandémie et alors que des pays africains connaissent de nouvelles remontée en matière de crise sanitaire, l’Afrique du Sud fait une charité politique lointaine.
Le Journal quotidien américain New York Times a mis au jour suite au retard remarquable des livraisons de vaccins dans le cadre de l’initiative Covax une affaire de transfert de plusieurs millions de doses du vaccin Johnson and Johnson vers l’Europe. Les vaccins étaient conditionnés dans une usine du pays, une usine dénommée Aspen.
Une conférence de presse a permis au responsable, mieux à la directrice régionale du bureau régional de l’OMS pour le continent africain, Matshidiso Moeti, de s’expliquer et de rassurer tout un chacun sur l’affaire.

« Il y a des pays riches qui ont investi beaucoup dans certains vaccins, dans le but de réserver à l’avance des doses ou de la capacité de production. Donc, je pense que ce qui s’est passé en Afrique du Sud, c’est qu’un accord signé au préalable a été honoré », a-t-elle confié à la presse.
A l’en croire, ces transactions sont empreintes d’une bonne idée et démontrent que les Africains aussi disposent de vaccins.
« Il y a un véritable mouvement en faveur de la mise en place de centres de fabrication de vaccins en Afrique, et je suis heureuse de pouvoir dire qu’il y a déjà des réalisations concrètes dans ce sens. Pour établir un centre de fabrication en Afrique du Sud d’abord, mais aussi au Rwanda bientôt. L’Egypte produit quant à elle déjà des vaccins, et nous allons assister au développement des capacités des pays africains dans la fabrication de vaccins à destination de l’Afrique », a-t-elle aussi affirmé.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *