Connectez-vous

Actualité

Afghanistan/Etats-Unis : Le président américain « ne garantit pas l’issue » pour les évacuations

Publié

le


La question des évacuations à l’aéroport de Kaboul continue de faire ravage aussi bien en Afghanistan qu’en Occident et principalement aux Etats-Unis. Le président américain qui rassurait le monde entier par rapport à la sécurité commence à se déresponsabiliser.

Dans la journée du Vendredi 18 Août dernier, le président américain Joe Biden a confirmé et confessé qu’il ne pourrait donner la garantie d’une « issue finale » pour les opérations d’évacuations qui se tient à l’aéroport de Kaboul en Afghanistan. A le croire sur parole, c’est l’une des plus difficiles évacuations que l’histoire ait connu après une vingtaine d’années de lutte contre le terrorisme et l’insécurité.
La situation est compliquée en Afghanistan et la Maison Blanche en a pleinement conscience Joe Biden dans une conférence de presse a souligné que cette situation en Afghanistan est à coup sûr celle que l’on peut désigner de première crise de sa présidence. Pour la 3ème fois dans la même semaine, l’homme d’état a pris la parole pour s’exprimer au sujet des évacuations.
Dans la journée de ce Vendredi, il s’est fait accompagner de la vice-présidente Kamala Harris, du Secrétaire d’Etat Antony Blinken, du secrétaire de la défense Lloyd Austin et de son haut conseiller à la sécurité Jake Sullivan.
En face des médias, le président des Etats-Unis n’a pas manqué d’affirmer ou du moins de réitérer le soutien et l’engagement des Etats-Unis d’Amérique. Il a aussi promis le rapatriement de tous les citoyens américains coincés en Afghanistan de même que l’évacuation de leurs alliés de nationalité afghane.

C’est surprenant mais véritablement vrai. Pour la première depuis son accession à la présidence des Etats-Unis avec Kamala Harris, le président américains a approuvé la difficulté de la tâche. « C’est la plus grande opération d’évacuation de l’histoire. C’est une opération dangereuse et je ne peux pas garantir l’issue finale. Mais en tant que commandant en chef, je peux vous assurer que je mobiliserai tous les moyens possibles », a-t-il fait comprendre à la presse.
A en croire le Pentagone, des soldats américains ont quitté l’aéroport pour aller chercher des gens dans la journée de ce Vendredi 20 Août. « En peu de temps et en parcourant une courte distance, certains soldats ont été en mesure de sortir, de les récupérer et de les ramener », a affirmé John Kirby, le porte-parole du ministère de la défense.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *