Connectez-vous

Actualité

Malaisie : Prise de fonction du nouveau premier ministre

Publié

le


Il s’appelle Ismail Sabri Yaakob. C’est le nouveau premier ministre de la république de la Malaisie. Un premier ministre qui accède au pouvoir sans élection. C’est le neuvième premier ministre que compte le pays. Ismail Sabri Yaakob a été nommé premier ministre au cœur de la crise politique inédite qui a secoué le pays ces derniers temps. Il ne pouvait pas y avoir élection car la situation sanitaire du pays est très critique. Du coup, seuls les députés se sont réunis et ont fait connaitre au roi malaisien leur choix pour le poste du premier ministre. Ismail Sabri Yaakob va accéder au pouvoir sans élection dans la journée de ce Samedi 21 Août 2021.


La Malaisie croit dans la pandémie. De nouvelles informations sont tombées dans la journée de ce Vendredi 20 Août dans le cadre de hausse du taux des cas sujet au Covid-19 dans le pays. Alors qu’une telle situation affole tout le monde, le pays s’apprêtent à avoir un premier qui va accéder au pouvoir sans élection. C’est la première fois que cela se passe dans le pays. Non seulement le processus inquiète mais aussi la personnalité du candidat choisi.
A en croire l’activiste Nathaniel Tan qui a conduit au début du mois une grève de faim dans le but de dénoncer des actions politiques malhonnêtes, les hommes politiques semblent sans doute avoir abandonné leur peuple.
« Il y a un dicton actuel qui dit : la pandémie n’a pas cassé le système, elle a révélé un mauvais système et montré peu d’influence qu’avaient les gens normaux sur le processus démocratique en dehirs des élections. Chaque matin, nos politiciens se réveillent en pensant : qui va être Premier ministre ? Est-ce que je vais rester au pouvoir ? Est-ce que je vais perdre mon poste ? Et imaginez combien ce serait différent si toute cette énergie et ce temps étaient consacrés à combattre le Covid-19 ? », a-t-il dit.

Selon les informations diffusées, les mouvements et personnalités politiques qui ont permis à Ismail Sabri Yaakob d’accéder au pouvoir ne sont pas sans controverses. Parmi ces derniers, la personne de l’ex premier ministre malaisien Najib Razak est encore citée. Ancien premier ministre lié à l’affaire de corruption 1MDB. Il y a aussi des mouvements islamiques.
A ce propos, le jeune député malaisien Syed Saddiq n’a pas caché son avis. « La Malaisie ne devrait jamais être affiliée aux Talibans ! Nous sommes un pays progressif, multiethnique et modéré, et c’est pour cela qu’il faut défendre notre Malaisie, ensemble et tout le temps », a-t-il souligné.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *