Connectez-vous

Monde

Moscou : Visite officielle d’adieu de la chancelière allemande à Poutine

Publié

le


C’était dans la journée de ce Vendredi 20 Août 2021. La chancelière allemande, Angela Merkel fait ses adieux à ses homologues avant de s’en aller en Septembre prochain. Elle a effectué son dernier voyage sur la terre russe en tant que chancelière. L’occasion a été favorable pour un dialogue avec son homologue russe Vladimir Poutine. Ce fut aussi l’occasion pour la représentante de l’Allemagne de plaider la cause de l’opposant Alexeï Navalny emprisonné et de demander la poursuite d’un dialogue franc entre Berlin et Moscou.


La dernière vidéo conférence face à la presse, Angela Merkel a signifié les raisons de sa visite sur la terre russe. Devant Vladimir Poutine, le président russe, elle a notamment parlé de la résolution des tensions particulières qui ont été engendrées entre l’Allemagne et la Russie. Deuxièmement, elle a plaidé en la faveur de l’opposant emprisonné Alexeï Navalny pour sa liberté. Ce dernier avait été incarcéré pour le sabotage du système informatique du Bundestag, le parlement fédéral allemand.
En face des médias, la chancelière allemande n’a pas fait fi des « différends profonds » entre la Russie et l’Allemagne. Mais pour elle, il importe de discuter, mieux de dialoguer. Voilà pourquoi elle s’est exprimée en partisane de la discussion.
« Je suis profondément convaincue qu’il faut maintenir ouverts les canaux de discussion et qu’il faut continuer à échanger même quand les systèmes politiques divergent. La situation actuelle dans le monde le montre. C’est aussi ce que montre l’histoire des relations entre l’Allemagne et la Russie. Qui est marquée par des bas tragiques mais aussi par de bons aspects », a-t-elle affirmé.

Elle a aussi poursuivi. « Dans l’ensemble je dois le dire, durant mes années à la chancellerie, les systèmes politiques de la Russie et l’Allemagne se sont assurément encore plus éloignés. Cela signifie que nous avons beaucoup de questions critiques à aborder mais je suis très heureuse que le canal de discussion soit toujours resté ouvert malgré de grosses différences entre nous. Nous avons même parfois fait un peu bouger les choses, même s’il reste beaucoup à faire. En tout cas, l’absence de dialogue n’est pas une option à mes yeux et je continuerai de le dire », a-t-elle complété.
La situation de l’Afghanistan a été aussi mis sur tapis à la rencontre. Le président russe s’est exprimé. « Il faut cesser d’ignorer complètement les traditions en vertu desquelles vivent les autres peuples. Nous connaissons l’Afghanistan et nous le connaissons bien. Nous sommes convaincus de la façon dont ce pays doit être organisé et combien il est contreproductif d’essayer de lui imposer des formes insolites de gouvernement er de vie publique », a-t-il laissé entendre.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *