Connectez-vous

Actualité

Afghanistan : Refus des Talibans de prolonger le délai des évacuations

Publié

le


Il n’en est pas question. Telle est la réponse actuelle des forces talibanes face à la question de la prolongation du délai des rapatriements qui sont en cours en Afghanistan. Les Talibans ont refusé que les Etats-Unis et leurs alliés retardent leur départ total du territoire afghan. Le message du porte-parole des forces talibanes a fait fi de toute ambiguïté. A condition qu’ils n’en aillent à temps, il n’y aura pas de menaces. Dans le cas contraire, les Talibans n’ont pas caché que les Etats-Unis et ses alliés occidentaux seront confrontés à des « conséquences ». Le dernier délai est prévu pour le 31 Août prochain. Une date qui semble déjà impossible.


La question est grande et la tension encore entre les Etats-Unis et l’Afghanistan. Les Etats-Unis feront-ils preuve de fidélité à la date butoir pour la fin des évacuations en partance de l’aéroport de Kaboul désormais aux mains des Talibans ?
Les forces talibanes ont été clair dans un message adressé publiquement aux Etats-Unis. Pour les Talibans, il n’est pas question que cette date change. Or, il parait déjà impossible pour les Etats-Unis et leurs alliés de tenir dans la fourchette de la date qui leur est accordée. Les négociations et plaidoyers se font entre la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Afghanistan pour un prolongement afin de pouvoir achever l’œuvre commencée.

Une rencontre des dirigeants de pays du G7 se tiendra virtuellement dans la journée de ce Mardi 24 Août pour discuter des mesures à prendre pour ces évacuations dont le prolongement est contesté par les Talibans qui disposent désormais du sol afghan.
« Dans la panoplie de ce que nous avons à leur proposer, c’est la reconnaissance, la légitimation de leur statut d’Etat. Jusqu’à maintenant, ils ont fait patte de velours pour ne pas inquiéter la population, pour essayer de se faire admettre sans brutalité excessive. Est-ce qu’ils veulent continuer dans ce style ? Est-ce qu’ils ont intérêt à le faire ? A mon avis, oui. Qu’est-ce que ça peut leur faire d’accorder 8 ou 10 jours de plus, ça change quoi à leur victoire ? Rien du tout. Simplement ça permet de dire : ‘’c’est nous qui déciderons souverainement si nous acceptons ou pas. C’est-à-dire, on vend un peu plus cher que ce qui est prévu’’. Les Etats-Unis, les Britanniques, les Français et l’Allemagne sont prêts à négocier. Reste à savoir ce que les autres vont exiger en sorte, comme humiliation supplémentaire, histoire de bien montrer que les patrons en Afghanistan, maintenant, c’est eux », a déclaré Gérard Chaliand, spécialiste de l’Afghanisan au micro de RFI.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *