Connectez-vous

Afrique

Tunisie : Kaïs Saïed, le président tunisien prolonge le gel du parlement

Publié

le


Le président tunisien a prolongé officiellement dans la journée de ce Lundi 23 Août 2021 le gel du parlement tunisien. Il s’agit d’un gel décrété par le chef du gouvernement tunisien Kaïs Saïed le 25 Juillet dernier. Ce gel prévu initialement pour une durée de 30 jours s’est vu prolonger désormais et cette fois-ci sans une date limite. Comme l’a annoncé le président tunisien, le gel du parlement tunisien est prolongé « jusqu’à nouvel ordre ». Des questions se posent sur l’immunité des députés.


Kaïs Saïed a encore réagi dans son pays dans la journée du Lundi 23 Août 2021. Alors que le 25 Juillet dernier, l’homme politique et chef du gouvernement tunisien a décrété depuis la présidence le gel du parlement c’est-à-dire l’interruption des fonctions du parlement, il refait surface dans la journée de ce Lundi 23 Août pour une nouvelle annonce qui prolonge le gel des parlementaires.
Il devait durer 30 jours, le premier gel du parlement tunisien. Désormais, il va durer sans que nul n’ait une idée claire et bien précise de la fin de l’interruption des fonctions des parlementaires tunisiens. Dans son message, Kaïs Saïed, le président de la Tunisie n’a pas hésité à affirmer que le gel était prolongé « jusqu’à nouvel ordre ».
Un communiqué officiel en provenance de la présidence met mieux au clair la situation. Le président tunisien Kaïs Saïed « a émis un décret présidentiel prolongeant les mesures d’exception concernant le gel des activités du Parlement ainsi que la levée de l’immunité de tous les députés et ce, jusqu’à nouvel ordre ».  

Le peuple tunisien semble pris d’inquiétude. Face à cette interruption des fonctions des parlementaires à nouveau prolongée, la présidence tunisienne a communiqué que le président lui-même viendra adresser un mot à son peuple. « Le président s’adressera dans les prochains jours au peuple tunisien », a-t-on pu lire.
Dans la journée du 25 Juillet dernier, le président tunisien s’est arrogé tous les pouvoirs avec l’invocation de la Constitution pour non seulement stopper le parlement mais aussi et surtout pour limoger le chef du gouvernement Hichem Mechichi. Depuis près d’un mois, Kaïs Saïed n’a pas encore révélé son nouveau gouvernement ni parlé de son plan d’action. Tout le peuple tunisien l’espère vivement.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *