Connectez-vous

Politique

Etats-Unis : Fin de la politique migratoire du président américain Joe Biden

Publié

le


Dans la journée de ce Mardi 24 Août 2021, la cour suprême américaine a stoppé la politique migratoire mise en place par le président américain Joe Biden. Pour la cour suprême, il importe que la politique qui contraint les gens qui demandent d’asile aux Etats-Unis soient mis en place de nouveau afin qu’ils attendent au Mexique la date de leur convocation. Une telle décision revient à supprimer les choix appliqués par l’administration de Biden au profit de l’administration de Trump.


Retour aux décisions de l’ancien président américain Donald Trump. La cour suprême a réagi dans la journée de ce Mardi 24 Août 2021 face à la politique mise sur pied par le président Joe Biden dans le cadre des immigrations.
Sous le mandat du président américain Donald Trump, un programme, celui du « Rester au Mexique » a été mis sur pied. Il s’agit d’un programme qui contraint des milliers de demandeurs d’asile non mexicains et pour la plupart en provenance de l’Amérique centrale mais aussi d’Afrique à immigrer aux Etats-Unis mais avant à attendre hors du territoire américain une issue finale pour leur demande d’asile.
Dès son accession à la présidence des Etats-Unis, le locataire de la Maison Blanche n’a pas lésiné à remplacer cette politique. Il s’agit de la politique appelée « Protocoles de protection des migrants » (PPM). L’administration de Biden qui avait supprimé le protocole a demandé dans la journée de ce Mardi 24 Août même à la cour suprême de mettre un terme au rétablissement du programme. La réponse de la cour s’est montrée très claire. « la demande de sursis… est rejetée », a-t-on pu lire dans la brève ordonnace non signée qu’a envoyé la cour.

Le département de la Sécurité intérieure (DHS) de Joe Biden ne s’est pas opposé à la décision. Il « regrette que la Cour suprême ait refusé d’accorder un sursis ». le département n’a pas manqué d’ajouter qu’il faudra s’y conformer. « Pendant que la procédure d’appel se poursuit, le DHS se conformera toutefois à l’ordonnance en toute bonne foi », a-t-elle annoncé.
Les immigrants aussi ont potesté. « La décision de la SCOTUS (Cour suprême) d’aujourd’hui, qui force le rétablissement de la politique ‘’rester au Mexique ‘’ n’est rien de moins que cruelle (…) l’administration Biden ne doit pas considérer cette décision comme un mandat. », a déclaré Yael Schacher, l’avocat princial des Etats-Unis à Refugees International.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *