Connectez-vous

Cinéma

Fiff Cotonou 2021 : en raison de la Covid-19, le festival ajourné à une date ultérieure

Publié

le

La 2ème édition du Festival international des Films des femmes de Cotonou (Fiff-Cotonou) ne va plus se tenir du 14 au 18 septembre 2021 comme prévu. En effet, le gouvernement béninois a interdit tout activité culturelle sur l’étendue du territoire national. Et ceux, à cause de la flambée des cas graves de contamination et des décès liés à la pandémie du coronavirus.

Devant ainsi se conformer à cette exigence, le comité d’organisation de la Fiff a reporté le festival pour une date ultérieure. Par ailleurs, les films qui seront en compétition pour la deuxième édition du Festival International des Films des Femmes sont d’ores et déjà connus. 

Au total, 13 productions de diverses réalisatrices africaines seront en lice. Il y a cinq (05) productions pour la catégorie « Documentaire » et huit (08) pour la catégorie « Fictions ». Parmi ceux-ci, figure deux productions de réalisatrices béninoises. Il s’agit des réalisatrices : Zinhoué Fleur Gloria HESSOU, en lice dans la catégorie Fiction avec sa production intitulée « ITALE » et Christiana Juliette Amie de SOUZA qui figure dans la catégorie Documentaire avec sa production intitulée « Le sel de Djêgbadji ».

Faut-il le notifier, plus de 100 films ont été reçus, suite à l’appel à candidature pour cette deuxième édition de la Fiff. Un bilan qui témoigne de l’engouement des femmes réalisatrices à participer à ce festival qui révèle leurs talents dans le cinéma. 

Cinq prix à décerner

Pour rappel, cinq prix seront décernés au cours dudit festival. Il s’agit de :

l’Amazone d’or : qui sera attribué au meilleur film de fiction. c’est le plus Grand Prix du festival ;

l’Amazone du documentaire : est le deuxième prix du festival. Il est attribué au meilleur film documentaire ;

l’Amazone du jury : c’est le coup de cœur du jury ;

l’Amazone du scénario : c’est le prix du meilleur scénario ;

l’Amazone Tella Kpomahou de l’interprétation : attribuée à la meilleure interprétation féminine.

Ceci étant, un jury a été constitué pour l’occasion. Ce jury a à sa tête la productrice belge, Monique Phoba. Toutefois, cette édition du Fiff, érigé sous le thème « Regard du Cinéma Africain sur le pouvoir économique de la femme rurale », se verra meilleure que la précédente. Et ceux, en raison du travail minutieux qui est en train d’être mené en coulisse pour fait d’une réussite cet événement qui met en exergue la femme rurale à travers des productions cinématographiques.

Voir ci-dessous, ladite liste.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *