Connectez-vous

Afrique

Afghanistan : Départ des troupes américaines du pays des Talibans

Publié

le


C’est la fin. C’est au bout de vingt ans que paraît l’issue. Les assistances au territoire afghan pour les luttes anti-terroristes sont finies. Il est de même pour les opérations d’exfiltration des citoyens américains, occidentaux et même afghans. A en croire le Pentagone, les derniers soldats américains ont quitté le pays le Lundi 30 Août dernier. Ils abandonnent le sol afghan sous le pouvoir dictatorial du groupe des Talibans après toutes ces années de luttes sévères.


C’en est fait. Les Etats-Unis d’Amérique ont quitté la république de l’Afghanistan conformément aux volontés des Talibans qui ne leur ont pas laissé le choix. En effet, depuis la prise de la capitale Afghane, tous les habitants du territoire afghan ont pris peur face aux nouveaux maîtres du pays. Des opérations ont été menées pour favoriser l’évacuation des citoyens d’autres pays et ceux du pays de l’Afghanistan aussi. Prévu initialement pour la fin du mois, les Etats-Unis, l’UE, l’Otan et le G7 ont négocié vainement le prolongement du délai qui était prévu pour la fin de ce mois.


Dans la journée de ce Lundi, selon les informations les Etats-Unis n’ont pas orchestré de rébellion. A en croire les propos tenus lors d’une conférence de presse par le général Kenneth McKenzie, qui se charge du commandement central dont dépend le sol afghan, les Etats-Unis ont quitté le pays 24 heures plus tôt. « Le dernier avion C-17a décollé de l’aéroport de Kaboul le 30 Août (à 19 H 29) », a-t-on compris.

Après leur départ et la déclaration officielle du général Kenneth McKenzie, plusieurs coups de feu ont été perçus. Il s’agit du cri de victoire des forces talibanes qui n’ont pas manqué de manifester leur joie. Depuis leurs divers postes de contrôle, ils ont vérifié le départ effectif des Américains et tiré pour se réjouir. « Nous avons à nouveau fait l’histoire. Les vingt années d’occupation de l’Afghanistan par les Etats-Unis et l’Otan se sont achevées ce soir », a laissé entendre sur Twitter l’un des responsables du mouvement islamiste, Anas Haqqani.
Les exfiltrations commencées depuis le 14 Août dernier ont permis aux dirigeants occidentaux de faire évacuer à en croire les informations publiées par le Pentagone 123 000 personnes du sol afghan. « Si les évacuations militaires sont terminées, la mission diplomatique pour s’assurer que davantage de citoyens américains et d’Afghans éligibles voulant partir, continue » a souligné le général Kenneth McKenzie chargé du commandement central.

Advertisement


Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *