Connectez-vous

Santé

Covid-19 en Afrique du Sud : Un nouveau variant du Covid a été découvert et capte toutes les attentions

Publié

le


L’Afrique gagne en popularité dans le cadre de la pandémie mondiale de la Covid-19. En Afrique du sud, un nouveau variant aurait été découvert. Toutes les attentions y sont focalisées. Les scientifiques du pays font de leur mieux pour mieux connaitre le nouveau variant et suivre son évolution. Il s’agit du « C.1.2 » qui selon les informations de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) n’est pas à proprement parler un variant à suivre, ni un variant qui devrait préoccuper. Quoiqu’il en soit les scientifiques et chercheurs sud-africains y travaillent pour en être rassurés avant que le pire ne survienne.


Le Covid-19 prend de l’ampleur en Afrique. En plus des reprises de la croissance des taux qu’ont enregistré la plupart des pays africains ces derniers temps, l’Afrique du sud a découvert un nouveau type du virus qui préoccupe tout le pays et amène à s’inquiéter.
A en croire les informations, il s’agit du « C.1.2 ». Selon l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé), il s’agit d’un type du virus qui n’est pas censé inquiéter ou créer des troubles. Le variant a été retrouvé pour la première fois au mois de Mai dernier. Il est selon les informations mises en lignes par RFI (Radio France Internationale) présent dans tous les coins du pays, partout sur le sol sud-africain. Il représente encore moins de 3% du taux de contamination de Covid-19.

Ce variant du coronavirus n’est pas assimilable au variant Delta découvert en Inde, qui s’est déjà répandu dans tous les pays et qui effraie tout le monde. Il s’agit en effet d’un variant qui est très rapide. L’attention des scientifiques y est fixée car ses mutations sont rapides. A en croire les informations tirées d’une étude signée par différents chercheurs du pays mais qui n’est pas encore validée par d’autres scientifiques, le « C.1.2 » mute deux fois plus rapidement que tous les autres variants que l’on connaissait du coronavirus.
Malgré le discours de l’OMS qui qualifie le variant d’inoffensif, l’évolution du variant est surveillée de près en Afrique du Sud. C’est l’Institut National des Maladies transmissibles (NICD) qui s’occupe de contrôler et de surveiller l’évolution du variant Delta. De plus, des tests ont été déjà effectués dans la but de voir quelles sont les protections rassurantes que fournit les vaccins disponibles contre le « C.1.2 ».


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *