Connectez-vous

Afrique

RDC: Une journaliste remise en liberté 24h après son arrestation

Publié

le

Tatiana Osango, la journaliste de Reaco News a été remise en liberté après 24 heures de détention dans les bureaux de l’ANR.

Notre consœur avait été arrêté le 1 septembre dans l’après-midi, non loin de son domicile, alors qu’elle revenait du marché accompagnée de sa nièce de 4 ans. La jeune fille avait aussi été emmenée par les agents des services du renseignement (ANR) avant d’être ramenée près de chez elle.

Tatiana Osango n’a pas eu droit au même traitement. Elle a été enfermée dans un cachot du bâtiment de l’ANR où elle a passé la nuit sans être informée des charges éventuelles qui pesaient contre elle et sans pouvoir recevoir la visite d’un avocat ou d’un membre de se sa famille.

Advertisement

Pour les proches de la journaliste, dont certains ont eu des contacts avec des membres de l’ANR, il ne fait aucun doute que la jeune femme a été arrêtée parce qu’elle est « trop critique vis-à-vis du pouvoir »…

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *