Connectez-vous

Monde

France : La quarantaine s’est achevée pour les citoyens afghans rapatriés d’urgence sur le territoire français

Publié

le


C’est fini pour la mise en quarantaine de ces gens exfiltrés de toute urgence du sol afghan, ces gens désireux de fuir tout ce qui adviendra avec la venue des nouveaux maîtres de la république de l’Afghanistan, les Talibans. La quarantaine s’est achevée dans la journée de ce Mardi 07 Septembre. Elle s’est achevée pour ceux qui ont été testés négatifs au virus qui fait ravage. Tandis que ceux qui ont été testés positifs au Covid-19 y resteront encore jusqu’à leur guérison totale. Ils sont environ 3000 à avoir atteint le territoire français depuis la venue des talibans. Après avoir passé entre 10 et 15 jours dans des centres d’accueil d’urgence, ces afghans suivront désormais le processus administratif des demandeurs d’asile avant d’être en mesure de circuler librement dans le pays.


Ils ont fini avec la quarantaine dans la journée de ce Mardi 07 Septembre. Il s’agit de ces citoyens afghans rapatriés de toute urgence de leur terre natale pour leur assurer la survie et la liberté. Leur départ est survenu suite à l’arrivée des forces talibanes à la tête du territoire afghan.
Après les séjours de la quarantaine, les citoyens afghans exfiltrés doivent entamer la procédure administrative de demande d’asile afin de pouvoir circuler librement dans le pays. Quoique cela ne soit pas encore possible, ces derniers ne sont pas inquiets. A en croire les informations publiées par la Radio France Internationale (RFI), un père de famille au nom de Nourri et âgé de 55 ans a été rencontré. Il n’a néanmoins pas caché ses sentiments.

A son premier jour libre en France, il (Nourri) s’exclame et est déjà heureux. « On va prendre le tramway pour aller à la préfecture parce qu’on a rendez-vous. Peut-être on va marcher un peu plus loin d’ici pour acheter du pain ou quelque chose comme ça. C’est incroyable de sortir après dix jours ! », s’est dit exclamé et a-t-il souligné au micro de RFI.
Nourri est en France avec sa femme et ses quatre enfants. Il est professeur de français et a été aussi un interprète des français pour les talibans. Il était donc considéré comme une cible des talibans. Il mentionne comment il a pu se retrouver en France. « Les talibans sont rentrés dans Kaboul donc j’ai téléphoné. Le ministère de la Défense nous a donné un avocat et il nous dit à 7h du matin, vous sortez et vous montez dans la voiture. Et on a fait ça », a-t-il expliqué.


Habib Freddy TIKO

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *