Connectez-vous

Actualité

Liban : L’électricité est désormais fournie par les pays arabes

Publié

le


Les autorités libanaises ont eu recours aux pays arabes pour nourrir le territoire du Liban en énergie électrique. C’est l’issue qu’ont trouvée ces dernières qui ont été mandatées pour gérer au mieux le pays. Le Liban fait face depuis plusieurs jours à une crise d’énergie qui ne manque pas d’avoir son effet sur le pays. Pour donc réduire les affres de cette crise qui impacte l’économie du pays, le gouvernement n’a pas tardé à quémander de l’aide auprès des pays arabes. Il s’agit de l’Egypte, de la Syrie et de la Jordanie. Une rencontre a été tenue par les ministres en charge de l’énergie dans ces pays afin de s’entendre sur les moyens à prendre pour voler au secours du Liban en acheminant de l’énergie électrique depuis l’Egypte en prenant par la Jordanie et la Syrie pour finalement joindre le Liban.
La rencontre a été tenue dans la journée de ce mercredi 08 Septembre. Elle n’avait pas d’autres ambitions que de voir les moyens selon lesquels l’énergie pouvait être donnée au territoire Liban qui peine à se nourrir d’énergie. La rencontre a réuni les ministres chargés du secteur de l’énergie dans les pays arabes à savoir l’Egypte, la Jordanie et la Syrie puis finalement le pays déficitaire, le Liban.
C’est à Amman que se sont rencontrés ces membres des divers gouvernements. Ils avaient pour objectif de mieux se fixer. Au cours de la rencontre, un « plan de travail » a été fixé pour l’acheminement du gaz de l’Egypte puis de l’électricité de la Jordanie qui doivent inéluctablement prendre par la Syrie pour atteindre les réservoirs d’énergie du territoire libanais.

A en croire les informations, il s’agit d’une œuvre de grande importance pour la survie du Liban en énergie. En effet, l’état libanais n’arrive qu’à fournir seulement moins de deux heures de courant par jour. Face à une telle crise, des générateurs privés ont été installés. Mais pour le fonctionnement de ces derniers, il faut du mazout. Chose qui manque également dans le pays.
Le projet d’une importation de gaz en Egypte existe depuis fort longtemps si l’on veut croire les informations. Seulement, il s’agit d’un projet qui a toujours été irréalisé en raison de la guerre en Syrie puis à cause aussi des multiples sanctions mis sur pied par les Etats-Unis. Sanctions qui pénalisent les coopérations économiques avec Damas.
Avec l’aide des pays arabes, c’est-à-dire avec le gaz égyptien et l’énergie électrique de la Jordanie, le Liban pourra se trouver en mesure de produire environ 450 mégawatts d’énergie afin de subvenir à ses besoins. Il s’agit d’une consommation qui s’élève seulement au quart de la consommation libanaise normale.


Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *