Connectez-vous

Politique

Allemagne : A l’approche des élections, les sondages mettent en tête de liste Olaf Scholz

Publié

le


Les élections devant désigner le successeur de la légendaire chancelière allemande Angela Merkel sont prévues dans deux semaines, soit le 26 Septembre prochain précisément. A l’approche de l’événement, les trois candidats pour la chancellerie allemande se sont donnés l’occasion de se retrouver dans la soirée du Dimanche dernier pour un deuxième débat télévisé. Il s’agit d’une rencontre importante pour Aarmin Laschet pour refaire surface alors que son parti politique avait déjà profondément perdu. Le débat télévisé n’était pas moins important pour les deux autres le social-démocrate Olaf Scholz, meneur révélé par les sondages, et pour l’écologiste Annalena Baerbock.


Les trois candidats qui désirent tous le poste de la chancellerie allemande se sont rencontrés dans le soirée du Dimanche 12 Septembre dernier pour échanger et discuter au sujet de leurs ambitions pour la terre de Goethe. C’était dans un débat télévisé, un deuxième qui survient avant les élections qui se tiendront précisément dans deux semaines, soit le 26 Septembre prochain.
Pour le meneur de la période anté-élection, meneur révéler par les sondages, le social-démocrate Olaf Scholz, l’important actuellement est d’éviter toute erreur à ce débat télévisé. Pour le chrétien-démocrate Aarmin Laschet du parti de la chancelière allemande, Angela Merkel, parti politique désormais connu pour son rang de dernier sur la liste, il importait d’attaquer pour marquer de grands points afin d’essuyer le retard enregistré jusque-là.

C’est justement pourquoi le débat s’est montré houleux entre le premier et le dernier des candidats. Aarmin Laschet n’a pas hésité à mettre sur tapis certains dossiers pour ternir la réputation et l’image de son adversaire. Il a critiqué par ailleurs, les perquisitions récentes de Olaf Scholz au ministère des Finances. Mais cette attaque à en croire les informations n’a pas plu aux téléspectateurs dont 41 % demeurent toujours partisans du social-démocrate Olaf Scholz qui pour eux, s’est bien débattu.
Le débat a révélé aussi des points de proximité entre les sociaux-démocrates et les écologistes. En effet, Olaf Scholz, lui, n’a pas fait preuve d’attaque. Mais il a assez vite clos le débat avec des propos sociaux. « Ceux qui gagnent aujourd’hui peu doivent être mieux rémunérés. Il faut un Smic horaire de 12 euros et des retraites stables », a-t-il dit.
Par contre, Aarmin Laschet le candidat de la CDU a parlé d’une vision autre de la société. « Vous pouvez me faire confiance. Je ne vous mettrai pas de bâtons dans les jambes. Je vous laisserai agir. On ne vous dira pas comment vous devez penser, comment vous devez parler ou comment vous devez vivre », a-t-il affirmé.
Annalena Baerbock a plutôt parlé du climat. « le prochain gouvernement est le dernier qui peut activement lutter contre le réchauffement climatique. Nos enfants ne doivent pas un jour nous demander ‘’Pourquoi est-ce que vous n’avez rien fait ? ‘’ mais ‘’ Comment vous y êtes arrivés ?’’ », a déclaré le candidat.


Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *