Connectez-vous

Actualité

Corée du Nord : Des essais de tirs d’un nouveau missile sont survenus

Publié

le


Le président nord-coréen continue toujours de s’intéresser au domaine de l’armement. Pyongyang a procédé durant le week-end dernier à des séances d’essai de tir d’un nouveau missile. Il s’agit d’un « missile de croisière longue portée ». A en croire les informations, il s’agit des tous premiers tirs du président nord-coréen depuis le mois de Mars dernier. Cette nouvelle étape franchie par le président de la Corée du Nord n’est pas sans inquiétude pour le Japon et les Etats-Unis.


Après le week-end, les informations et communiqués n’ont pas tardé à paraître. La Corée du Nord a dans le week-end dernier expérimenté ou du moins essayé son nouveau missile de croisière de longue portée. Il s’agit d’une phase d’essai qui a beaucoup inquiété surtout pour les pays qui se trouvent dans le voisinage de la Corée du Nord.
Beaucoup ont fait entendre leurs voix après ces essais de tirs. La Pentagone s’est exprimée. « Cette activité souligne le développement continu par la Corée du Nord de son programme nucléaire et les menaces que cela fait peser sur ses voisins et la communauté internationale », a souligné et inclus le Pentagone dans un communiqué rendu officiel.
Pour beaucoup de personnes, la Corée du Nord aurait arrêté son programme dans le but de s’insérer dans la droite ligne suite à la flopée des reproches qui lui ont été faites. Contre toute attente donc, le week-end est venu démentir et révéler la perspicacité de l’état de la Corée du Nord. En effet, les derniers tirs en provenance de cet état remontent au moins à cinq mois. Soit précisément au mois de Mars dernier en mer du Japon. Chose qui avait été mal prise par l’administration de Joe Biden.

Voilà pourquoi des inquiétudes semblent nés aussitôt. Tokyo et Washington sont inquiets. C’est ce qu’a fait comprendre Katsunobu Kato, le porte-parole du gouvernement japonais. Par ailleurs le Pentagone s’est montré préventif et ne veut lâcher l’affaire. Dans le communiqué publié on peut lire que les Etats-Unis d’Amérique « continueront de surveiller la situation et consulteront de façon étroite nos alliés et partenaires ».
Selon les informations révélées par l’agence KCNA, la cible du missile n’est pas encore connue. Même l’armée coréenne qui est expert dans les tirs nucléaires affirme ne pas avoir une idée de la cible. « Nos militaires mènent une analyse détaillée, en coopération étroite avec les renseignements sud-coréen et américain », a mentionné l’armée à Séoul.


Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *