Connectez-vous

Actualité

Élections en Argentine : Défaite de la coalition péroniste aux élections primaires

Publié

le


C’en est fait. Après les élections primaires qui ont eu lieu dans la journée du Dimanche 12 Septembre dernier, les résultats sont tombés. La coalition péroniste a perdu sur tout le territoire argentin. Même des provinces qui leur étaient par habitude alliées leur ont joué un sal tour. Buenos Aires en est le premier. Il s’agit pour plus d’uns d’une défaite non attendue.


L’Argentine qui s’est longtemps préparée pour les élections primaires l’a vu tenir dans la journée de ce Dimanche 12 Septembre. Il s’agit d’un dimanche qui a apporté la défaite et la honte de la défaite sur tous les membres et candidats de la coalition péroniste.
Le gouvernement argentin a échoué aux élections primaires. C’est ce que laissent comprendre les informations sur ces récentes élections qui se sont tenues sur le sol argentin. Pour beaucoup, il s’agit là d’une défaite non attendue. Et à en croire les informations, il s’agit d’un défaite assez rude et grave. En effet, ce que fournissent les renseignements, c’est que les membres de la coalition péroniste et par conséquent du gouvernement ont été rejetés en majeure partie. Sur un total de 24 provinces disponibles en Argentine, seulement 7 ont quelque voté pour les candidats de la coalition.
Dans les 17 autres provinces argentines, c’est la catastrophe dans le compte et le domaine des péronistes. Plusieurs de leurs provinces qui leur étaient dévouées n’ont en aucun cas lésiné à les rejeter et à accorder leurs voix à d’autres. C’est le cas par exemple de Buenos Aires, la province principale des péronistes.

Le président Alberto Fernandez ne semble pas se réjouir de tels résultats. Pour l’homme d’état qui a saisi la parole peu avant 00 heure au siège du Frente de Todos, il s’agit d’une mauvaise réponse donnée par la coalition péroniste. « Nous n’avons pas su répondre aux attentes de nombreux Argentins et nous avons aussi, commis des erreurs », a-t-il laissé échapper devant les membres de la coalition et devant les médias. Il n’a pas aussi baissé les bras. Il a profité de l’occasion pour lancer un appel à la confiance, à une nouvelle confiance. Il a appelé à la mobilisation et au travail pour améliorer les résultats des élections primaires du Dimanche 12 Septembre dernier et pour remporter la victoire aux législatives de Novembre prochain.


Habib Freddy TIKO

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *