Connectez-vous

Société

Incinération du corps de Rosine Soglo : « Je ne dois pas m’opposer aux dernières volontés de mon épouse » confie Nicéphore Soglo

Publié

le

L’ex président de la république, époux de Rosine V. Soglo décédée il y a quelques semaines et pas encore conduite dans sa dernière demeure, est sorti du silence pour clarifier les informations faisant état de ce que le corps de l’ex première dame sera incinéré avant son inhumation. Selon Nicéphore Soglo, la famille du défunt ne fait que suivre la volonté de l’illustre disparu.

« Je ne dois pas m’opposer aux dernières volontés de mon épouse. Dans son testament, elle a souhaité être inhumée dans une stricte intimité familiale. La connaissant, elle a soigneusement pris la peine d’en donner les détails. », a laissé entendre l’ancien président joint au téléphone, le dimanche 12 septembre 2021 par l’Afrique en marche. Il fait savoir que « Ni Léhady, ni Galiou, ni moi-même n’avions la force de contrarier ses plans. La grande catholique a décidé après réflexions d’être incinérée.», poursuit-il. « Elle a voulu être inhumée dans l’intimité familiale. Nous étions tenus de faire ses dernières volontés… », a ajouté le président Soglo.

Selon ses explications, « La seule mission que mes enfants et moi avions eue par rapport à sa volonté, c’est de trouver les commodités adéquates pour la réalisation de cette incinération. D’où le choix du Ghana qui a le meilleur plateau technique de la région avec un four crématoire adéquat pour réaliser une telle opération. Et pour aller au Ghana, on a décidé de recourir au moyen aérien. Ce dernier est plus pratique qu’un corbillard qui aura à traverser deux pays avec tout ce que cela a de contraintes logistiques. »

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *