Connectez-vous

Actualité

Bénin/UAC : Trois responsables du décanat FAST impliqués dans une affaire de harcèlement sexuel

Publié

le

Une nouvelle affaire de Scandale sexuel ébranle de nouveau l’UAC. En effet, Hounnankpon Yedomonhan, François Guèdjè et Rigobert Avohou respectivement Doyen, vice-doyen et Chef scolarité du décanat Fast/Uac, font face à des ennuis judiciaires pour harcèlement sexuel sur une étudiante.

 À en croire le quotidien le potentiel qui révèle l’information, une étudiante identifiée comme dame F. Y., a porté plainte contre ces autorités de la Faculté des Sciences et Techniques (Fast ) de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) qui aurait abusé d’elle sexuellement. Aussi, ces séances de jambes en l’air ont eu lieu à plusieurs reprises, dans les bureaux de ceux-ci, a fait savoir la plaignante.

Convoqués et auditionnés par la suite, seul l’un des trois accusés, aurait avoué avoir eu des rapports sexuels avec la stagiaire. Il s’agit selon le média, du doyen de cette faculté, Hounnankpon Yedomonhan. Par ailleurs, ce dernier fait savoir que cela n’a été possible que sur le consentement de la plaignante et plutôt dans un hôtel de la place. Le vice-doyen et chef de scolarité ont pour leurs parts, rejeté  l’accusation de dame F. Y. 

Pour autant, les concernés ont été le jeudi 23 septembre 2021, présenté au procureur de la République près de le tribunal de première instance de 2e classe d’Abomey-Calavi. A l’issu de l’audience, le dossier est placé en instruction, en attendant la poursuite des enquêtes complémentaires pouvant élucider l’affaire. Les mis en causes ne sont donc pas pour l’heure, placé sous mandat de dépôt, informe une source concordante.

Advertisement

Faut-il le notifier, l’on assiste depuis peu à la recrudescence des actes de harcèlement en milieu éducatif. Cela à d’ailleurs, amener le président Patrice Talon à prendre des directives fermes allant dans le cadre de l’adoption de loi devant réprimés ces actes qui entachent ce milieu.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *