Connectez-vous

Société

Lutte contre la cybercriminalité: le Commissaire Maxime Mintogbé TODOUKPO frappe fort à Houègbo

Publié

le




Le Commissaire de Houègbo Maxime TODOUKPO convainc, assure et rassure !

Nombre de citoyens de l’arrondissement de Houègbo dans la commune de Toffo redoutaient une situation atypique d’insécurité à l’annonce des mutations générales des officiers de police intervenues dans la première moitié du mois de Septembre 2021. En effet, en noir sur le blanc, le plus adulé Commissaire remarqué au travers de ses nombreux assauts réussis à Houègbo, le Lieutenant Igor MIKPOLINKPON, était appelé à passer le témoin à un autre Commissaire, qui officiait à Don-tan à Zagnanado, inconnu de la population de Toffo.

Advertisement

A la quête des détails utiles sur les réglages opérés, il fallait s’apercevoir que le Lieutenant Igor MIKPOLINKPON, après une mission bien accomplie, devrait aller à la rescousse des citoyens de Bossito toujours dans le département de l’Atlantique, pour leur permettre de vivre dans une tranquilité absolue. Le gros inconnu pour Houègbo était Maxime Mintogbé TODOUKPO. Pourtant, c’est une force de sécurité incontournable dont l’affectation de l’arrondissement de Don-Tan crée toujours de remords dans les rangs des autorités et autres citoyens.

*Maxime TODOUKPO en éveil, nuit et jour…*

Il est silencieux mais efficace. En moins d’un mois d’actions à Houègbo, le Commissaire de Police de 2ème classe Maxime Mintogbé TODOUKPO, peut être déjà décoré pour services rendus à la population. Les témoignages pleuvent pour reconnaitre la qualité d’homme qui gère depuis un moment, l’unité de police de cet arrondissement de l’Atlantique. Dans le même temps, les populations notent aussi une remarquable présence du nouveau Commissaire de Hinvi, un arrondissement de la commune d’Allada.

Des discussions informelles ce Mardi 28 Septembre 2021 avec un ami, P. D., agent de sécurité privée dans une structure de la place, il ressort des confidences justes qui positionnent deux officiers de police aux devants des prouesses et records. Il s’agit des jeunes Commissaires de Houègbo et de Hinvi qui, prouvent à suffisance qu’ils ne sont pas venus, jouer aux sapeurs-pompiers. Avec une rigueur féconde teintée d’une détermination palpable, Maxime Mintogbé TODOUKPO et Romuald Nan-Mavo MOUSSOU, maîtrisent bonnement les variants d’insécurité dans leurs zones respectives et y appliquent la thérapie convenable pour le bonheur de la population.

 » _J’apprécie sincèrement les Commissaires de Houègbo et de Hinvi. Tu ne peux jamais savoir_ _qu’ils viennent d’arriver. A Hinvi, là où je réside, je note des changements notables. Le nouveau Commissaire travaille bien. Même à Houègbo aussi, je vois que ça marche. Les deux interpellent seulement les hors-la-loi. Beaucoup de personnes sont déjà mises aux arrêts. La dernière fois, j’ai croisé le_ Commissaire de _Houègbo en action au delà de 02heures du matin. Ils sont à féliciter_  », témoignage transcrit de P. D., un agent de sécurité privée. La machine sécuritaire tourne à plein temps dans les arrondissements de Houègbo, de Colli et dans une bonne partie de Damè, grâce au sens élevé de responsabilité du Commissaire Maxime TODOUKPO.

Au Commissariat de Hinvi, le nouveau locataire en chef, conjugue également ses efforts pour combler les attentes de ses supérieurs hiérarchiques notamment celles du Directeur Départemental Atlantique de la Police Républicaine, le Commissaire Principal de Police, René Cohovi HOUNGBEDJI, le manitou au leadership affirmé. 

Advertisement

*Des cybercriminels à nouveau dans la niche…*

Le film de l’interpellation… Habitué aux descentes dans les coins et recoins de sont territoire de compétence, le Commissaire de Houègbo, dans ses mouvements, a intercepté le Samedi 25 Septembre 2021 aux environs de 16heures, un véhicule de marque HONDA Accord immatriculé BY 4072 RB avec à bord cinq occupants. Il s’agit des sieurs Euphrem G., 28 ans, technicien en BTP, Fiacre L., 29 ans, technicien en génie civil, Boris A, 28 ans, informaticien en réseau téléphonique, Paterne A., 28 ans, agronome et Joël F., 19 ans, apprenant en classe de 1ère, tous demeurant à Abomey-Calavi. L’équipe dirigée par le Commissaire lui-même a trouvé suspects à première vue, les passagers. Ils seront tous conduits à la base après leur interpellation, pour des interrogatoires.

La fouille sommaire pratiquée sur eux a permis de retrouver cinq téléphones portables de marque Androïd. Lesdits téléphones portables ont révélé lors de leur chearking  quelques  preuves ayant trait à la cybercriminalité. Les suspects se révèlent et passent aux aveux ; des déclarations qui ont été consignées dans le procès-verbal. Et respectant la procédure en vigueur, le patron de la sécurité de Houègbo a pris langue avec l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité (OCRC) pour la poursuite de l’enquête. D’après nos recoupements, ces présumés cybercriminels seront présentés au Procureur de la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET) ce Jeudi 30 Septembre 2021.

Au lendemain de cette moisson, Maxime Mintogbé TODOUKPO va encore à la chasse. L’objectif reste le même : le déparasitage profond et systématique de Houègbo, de Colli et de Damè, de tous actes contraires aux textes en vigueur en République du Bénin. A Hinvi aussi, la vision est pareille. La preuve, le Commissaire Romuald Nan-Mavo MOUSSOU a déjà fait part de ses réelles intentions aux élus locaux qui se doivent de jouer leurs cartes pour mériter les honneurs à la fin de la mission républicaine.

*Le 166…N’oubliez jamais ce numéro vert. Laissez votre dénonciation et les forces de sécurité vont se charger du reste pour* faire rétablir l’ordre sur toute l’étendue du territoire national. L’appel est gratuit, l’anonymat garanti avec un professionnalisme avéré au niveau de la Police Républicaine.

Advertisement

_Fèmi a encore parlé depuis Toffo_ …

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *