Connectez-vous

Actualité

Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy écope d’une année de prison ferme

Publié

le

Nicolas Sarkozy est désormais fixé sur son sort dans l’affaire Bygmalion dans laquelle il nie son implication. Après avoir vu le parquet requis un an de prison, dont six mois avec sursis, contre lui, l’ancien chef de l’État français est condamné ce 30 septembre à un an de prison ferme.

Après plusieurs années de procès, Nicolas Sarkozy est maintenant fixé sur son sort dans l’affaire Bygmalion. Il est condamné ce jeudi 30 septembre à un an de prison ferme pour financement illégal de sa campagne pour la présidentielle 2012. La peine sera directement aménagée, a précisé le tribunal.

Selon l’accusation, le coût de sa campagne était d’au moins 42,8 millions, soit près du double du plafond légal à l’époque. Pendant la campagne pour sa réélection à la tête de l’État en 2012, Nicolas Sarkozy a été un «candidat désinvolte», demandant «un meeting par jour», des «shows à l’américaine» et a laissé filer les dépenses sans s’en préoccuper, avait soutenu le parquet dans son réquisitoire. Toutefois, Nicolas Sarkozy a tout nié en bloc dénonçant un acharnement politique.

Advertisement

Sa nouvelle condamnation intervient sept mois après celle prononcée à son encontre pour corruption dans l’affaire dite «des écoutes». L’ancien président avait été condamné à trois ans de prison dont un ferme, pour corruption et trafic d’influence.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *