Connectez-vous

Société

Cotonou : Orounla conjugue l’ancien Xwlacodji au passé avec des bulldozers

Publié

le

Il sonnait 9h ce lundi 18 octobre 2021 lorsque le Préfet du Littoral, Alain Orounla accompagné du directeur départemental Littoral de la police républicaine, du commissaire central de ville de Cotonou et d’un fort contingent d’agents de la police républicaine a fait sa descente, sous la pluie et un jour férié à Xwlacodji. Les bulldozers déjà en place ont sous ses ordres démarré l’opération de libération.

Plus de trois heures d’horloge de déconstruction de bicoques, de kiosques et d’habitats en matériaux précaires et en dur sur le site. L’ancien Xwlacodji disparaît sous les gravats de pierres et de tôles. Mais il renaîtra dans quelques années dans la splendeur et la magnificence d’un nouveau cadre attrayant avec le projet de rénovation et de modernisation du centre administratif et commercial de Ganhi.

Les personnes touchées par les travaux de ce projet, il faut le rappeler, ont déjà été dédommagées à hauteur de 5 millions par ménage et d’une parcelle de 200 m² avec titre foncier à Djeffa le vendredi 15 octobre 2021 au cours d’une cérémonie officielle tenue à la maison des jeunes de Sèmè-Podji. Le Préfet du Littoral prenant la parole à l’occasion, a précisé que c’est la première fois dans l’histoire du Bénin qu’une opération de libération d’espace public est précédée d’un acte social aussi significatif. C’est la preuve que le gouvernement de notre pays sait planifier, organiser et exécuter les décisions publiques. Il n’a pas manqué de saluer le sens de patriotisme des ex-occupants de Xwlacodji relogés désormais à Djèffa dans la commune de Sèmè-Podji qui, comprenant la pertinence de la vision du gouvernement et au regard du fort accompagnement à eux offert, avaient déjà libéré les deux tiers du site avant l’opération de ce jour. Il n’y a donc eu ni lamentation, ni contestation quelconque comme on a coutume de le voir lors de pareilles Opérations.

Advertisement

Cel.Com/Préf-Cot

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *