Connectez-vous

Société

Bénin: le CMAI du ministère du travail et de la fonction publique installé

Publié

le

Renforcer le système de contrôle interne et promouvoir la bonne gouvernance dans l’administration publique béninoise. C’est l’objectif visé par le gouvernement béninois en instituant le comité ministériel d’audit interne. Ce comité a été installé au ministère du travail et de la fonction publique.

Au nombre de cinq (05), ils vont veiller au bon fonctionnement des systèmes de contrôle interne du ministère. Ils ont un rôle précis à jouer selon le ministre Adidjatou Mathys.  » le CMAI a pour mission de définir la politique d’audit interne du ministère, vous assurez de la qualité du dispositif de contrôle interne, approuvez le programme annuel des contrôles ou audit de l’inspection général des services et emploi public, veillez au suivi des actions décidées à l’issue des contrôles et audit, approuvez le programme d’assurance qualité de l’audit interne du ministère. »
Pour Armand Serge Codo, président du CMAI du ministère du travail et de la fonction publique, mesure à sa juste valeur, le travail qui attend les membres de la structure qu’il dirige. L’installation terminée, les membres du comité ont procédé à l’ouverture de la session inaugurale.
Le comité ministériel d’audit a un mandat de 3 ans renouvelable une fois.

Quid du Comité ministériel d’audit

Advertisement

Veille au bon fonctionnement des systèmes de contrôle interne mis en place sous l’égide du Comité ministériel de maîtrise des risques.

Le Comité ministériel d’audit interne veille au bon fonctionnement des systèmes de contrôle interne mis en place sous l’égide du Comité ministériel de maîtrise des risques.

A ce titre, il est chargé :

de définir la politique d’audit du ministère ;
de s’assurer de la qualité du dispositif de contrôle interne visant à garantir la maîtrise des risques liés à la mise en œuvre des politiques publiques ;
d’approuver le programme annuel des contrôles ou audits de l’Inspection générale du ministère ;
de veiller au suivi des actions décidées à l’issue de ces contrôles ou audits ;
d’approuver le programme d’assurance qualité de l’audit interne du ministère.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *