Connectez-vous

Politique

Chassé du Mali comme un quidam, la CEDEAO trouve « extrême  » la décision contre Hamidou Boly

Publié

le

La Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a qualifie, dans un récent communiqué en date du 27 octobre 2021, l’expulsion de son représentant du Mali, Hamidou Boly, de «décision extrême».

Le 25 octobre 2021, les autorités maliennes informaient le représentant de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qu’il a 72 heures pour quitter le territoire malien. Dans un communiqué, la commission exprime son « regret » par rapport à cette décision et la qualifie d’«extrême».

«Cette décision extrême intervient dans une période importante et délicate caractérisée par l’accompagnement de la Transition politique au Mali par la CEDEAO et les autres partenaires dans un contexte sécuritaire complexe», peut-on lire dans le communiqué.

Advertisement

La CEDEAO dit qu’elle avait déjà engagé un «processus de rappel du Représentant à la Commission (…) pour assurer son remplacement dans les meilleures conditions».

«La Commission de la CEDEAO reste engagée et continuera à déployer ses efforts pour appuyer une transition réussie et apaisée au Mali», conclut le communiqué.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *