Connectez-vous

Afrique

Crise en Éthiopie: vers un cessez-le-feu

Publié

le

Les ballets diplomatiques en Ethiopie continuent pour un cessez-le-feu entre le gouvernement et les rebelles tigréens du TPLF.

En Éthiopie, des efforts se multiplient pour le dégel de la crise entre le gouvernement et les rebelles tigréens. Des réunions s’enchainent pour faire baisser la tension. Deux diplomates de haut rang ont foulé le sol tigréen dimanche 7 novembre dernier. L’émissaire de l’Union africaine Olusegun Obasanjo et le directeur de l’agence humanitaire de l’ONU Martin Griffiths. Au plan international, selon un média international l’émissaire américain se serait déplacé à Nairobi. L’objectif de ces ballets diplomatiques est d’échanger avec les deux parties pour un cessez-le-feu imminent. Sur le terrain, dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, des mouvements pro-gouvernementaux ont organisé dimanche sous la houlette des autorités des marches de soutien. Mais certains, il faut choisir la voie de dialogue. Le célèbre chanteur Tariku Gankisi a demandé aux Éthiopiens d’arrêter le conflit fratricide et de se retrouver autour de la table pour « négocier ». Eclatée en 2020, la guerre entre le gouvernement et les rebelles du Tigré a fait des milliers de déplacés et de nombreux morts au sein des populations. Les Nations-Unies avaient mis en garde les belligérants contre les catastrophes humanitaires.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *