Connectez-vous

Monde

États-Unis: Avec la levée du «travel ban», l’arrivée des premiers voyageurs étrangers

Publié

le


    C’est la fin du Travel ban aux Etats-Unis, les vols reprennent pour la grande satisfaction des membres des équipages des avions comme ici Dominique Buhe holds sur un avion de la Lufthansa effectuant le trajet Munich-Miami, le 8 novembre 2021.Ils étaient des milliers à atterrir lundi aux États-Unis, notamment en provenance d’Europe. Des voyageurs qui étaient depuis dix-huit mois interdits en raison de la fermeture des frontières américaines en raison du Covid-19.


À New York, la fin de ce travel ban a permis à des familles d’enfin se retrouver. « Il y a 8h30, j’étais à Paris, et là vous arrivez, vous avez des taxis jaunes, c’est incroyable. » À la sortie de l’aéroport JFK, Étienne Athea a du mal à cacher sa joie. Lui qui avait l’habitude de faire des allers-retours réguliers vers les États-Unis pour acheter des objets typiques américains et les revendre, avait hâte de revenir.

« Je vais aller chiner, récupérer des plaques d’immatriculation, de la décoration américaine authentique, je vais aller un peu partout, c’est génial ! », s’exclame Étienne Athea.

L’interdiction de voyager en vigueur depuis mars 2020 aux États-Unis liée à la pandémie de Covid-19 sera levée dès le 1er novembre. Un soulagement pour les expatriés privés de leurs proches et pour tout le secteur du tourisme. 

À l’origine, la fermeture des frontières américaines ne devait durer que trente jours, avait assuré Donald Trump afin de freiner la pandémie de Covid-19. Les restrictions auront finalement duré près de vingt mois. Il faut dire que ces dernières semaines, le maintien du « travel ban » (interdiction de voyager) devenait de plus en plus difficile à justifier : les Européens sont davantage vaccinés que les Américains. Pire, certains États qui subissent de plein fouet la crise sanitaire ne font l’objet d’aucune restriction de Washington. Lundi 20 septembre, les autorités américaines ont donc annoncé qu’elles lèveraient à compter du 1er novembre les restrictions en place depuis mars 2020 pour les voyageurs en provenance notamment de l’Union européenne, du Royaume-Uni ou de Chine, puis dans un second temps d’Inde ou du Brésil.

Les États-Unis rouvrent leurs frontières aux voyageurs de plusieurs pays
Les retrouvailles familiales
Depuis le 8 novembre, les voyageurs européens sont à nouveau admis sur le sol américain, à condition d’être vaccinés et de présenter un test PCR négatif. Une levée des restrictions qui a permis à certaines familles de pouvoir enfin se retrouver.

Catherine vient voir son fils après une longue séparation: « Cela fait deux ans qu’il est là et qu’on n’a pas pu venir le voir. On attendait cette réouverture des frontières avec impatience. »

La relance du secteur touristique
La réouverture des frontières signifie aussi la venue des touristes, comme Julien ici en lune de miel: « On va faire des trucs qu’on n’a pas faits depuis longtemps, voir des comédies musicales, aller au restaurant, visiter des endroits qui nous manquent un petit peu, le Metropolitan Museum of Art, ça va être cool ! »

Le retour des voyageurs internationaux devrait aussi faire du bien à la ville de New York où le secteur du tourisme a été durement touché. Lundi, le message « Welcome back World », bienvenue au monde, était affiché en grand à Times Square.

                                                                                           Louisa-Carla DANSCO (coll)

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *