Connectez-vous

Economie

FMI : Kenji Okamura proposé au poste de Directeur général adjoint

Publié

le

Kristalina Georgieva, Directrice générale du FMI, propose la nomination de M. Kenji Okamura au poste de Directeur général adjoint.

Washington : Mme Kristalina Georgieva, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé aujourd’hui au conseil d’administration qu’elle proposait de nommer M. Kenji Okamura au poste de Directeur général adjoint à compter du 3 décembre 2021. M. Okamura exerce actuellement les fonctions de conseiller spécial du Premier ministre pour les politiques économiques internationales au sein du gouvernement japonais.

Il occuperait le poste laissé vacant à la suite du départ de Mitsuhiro Furusawa, qui quittera ses fonctions le 30 novembre. En annonçant sa décision, Mme Georgieva a fait la déclaration suivante :

« M. Okamura, qui exerce actuellement les fonctions de conseiller spécial du Premier ministre pour les politiques économiques internationales au sein du gouvernement japonais, a un parcours remarquable et apporterait au FMI sa riche expérience de l’économie et de la finance internationales.

Advertisement

« M. Okamura a été, entre 2020 et 2021, vice-ministre des Finances chargé des affaires internationales, soit le poste de fonctionnaire le plus élevé au Japon dans le domaine des finances internationales. À ce titre, il a supervisé l’ensemble des travaux du ministère en matière de finances internationales et a représenté le Japon en tant qu’adjoint du ministre des Finances au CMFI, au G7, au G20, à l’ASEAN + 3 et dans d’autres instances. Pendant plus d’une décennie, il a été l’un des principaux responsables japonais pour les questions de politique économique internationale.

« M. Okamura a joué un rôle important dans l’aboutissement des réformes des quotes-parts et de la représentation au FMI au lendemain de la crise financière mondiale. Plus récemment, il a été l’une des figures de proue des efforts déployés au niveau mondial pour faire face à la crise de la COVID-19, notamment en ce qui concerne l’allocation historique de DTS d’un montant équivalent à 650 milliards de dollars. Il a en outre apporté une contribution déterminante aux démarches actuellement menées pour renforcer l’aide du FMI aux pays à faible revenu en augmentant les ressources du fonds fiduciaire RPC et du fonds fiduciaire ARC. Il a également acquis une vaste expérience des instances internationales en occupant les fonctions de vice-président du Comité sur la gouvernance d’entreprise de l’OCDE et de délégué à l’IDA (Banque mondiale), lors de la 18e reconstitution réussie des ressources de l’IDA.

« Depuis qu’il a intégré le ministère des Finances du Japon en 1985, M. Okamura a occupé plusieurs postes de haut niveau, notamment au bureau international, où il a été directeur général de 2019 à 2020, directeur général adjoint principal de 2017 à 2019 et directeur général adjoint de 2015 à 2017. Il a également occupé les fonctions de commissaire adjoint de l’organisme des services financiers du Japon de 2013 à 2015.

M. Okamura a également été détaché au département Asie et Pacifique du FMI de 1993 à 1996. Il est titulaire d’une licence en droit de l’Université de Tokyo et d’une maîtrise en politique publique de la John F. Kennedy School of Government de l’Université Harvard. »

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *