Connectez-vous

Actualité

Jill Biden en première ligne pour la vaccination des enfants

Publié

le



« Rien n’est plus important que la santé de nos enfants. C’est à nous de les garder en sécurité et avec ce vaccin, nous pouvons », a plaidé la Première dame.Jill Biden donne d’elle-même pour appeler à la vaccination des enfants. Jeudi, l’épouse du président américain s’est rendue dans un centre de vaccination du Children’s National Primary Care, à Washington.

 Le mot d’ordre : féliciter les jeunes vaccinés, en présence de l’administrateur de la santé publique Vivek Murthy, mais aussi de… Captain America et Cendrillon. «Le vaccin protège vos enfants du Covid-19. Il a été précisément étudié et testé rigoureusement. Il est sûr. Il est gratuit et disponible pour tous les enfants de plus de cinq ans dans ce pays», a-t-elle rappelé, citée par le «Washington Informer». «La parentalité et l’angoisse vont de paire, c’est ce que font les parents. Nous nous inquiétons sans cesse pour nos enfants, donc je ne peux pas vous promettre que les dangers de ce monde deviendront d’un coup moins effrayants. Attendez juste que vos enfants commencent à conduire !», a plaisanté celle qui est mère d’Ashley et qui a élevé Beau et Hunter, les fils de Joe Biden nés de son premier mariage. L’administration Biden incite d’autant plus à la vaccination des enfants que de grands repas familiaux auront lieu la semaine prochaine, à l’occasion de Thanksgiving.

L’épouse du président, professeure d’université, est la première personnalité envoyée sur le terrain depuis le feu vert à la vaccination des enfants aux Etats-Unis.
Vivek Murthy a insisté sur l’importance du vaccin chez les enfants, assurant qu’eux aussi pouvaient être infectés et développer des formes graves de la maladie : «Même si nos enfants sont moins à risque que certains adultes, on a vu des centaines d’enfants mourir, des milliers être hospitalisés», a-t-il rappelé.

Visitant la Franklin Sherman Elementary School à McLean, dans l’Etat de Virginie, non loin de Washington, Jill Biden a distribué des autocollants aux élèves déjà vaccinés, et a encouragé le public à les applaudir.Mais elle entendait surtout s’adresser aux parents, dans une école qui fut, selon la Maison Blanche, la première des Etats-Unis à administrer le vaccin contre la polio, en 1954.


Depuis l’arrivée au pouvoir de son mari, Jill Biden a multiplié les sorties pour promouvoir la campagne de vaccination contre le Covid-19, qui rencontre dans certains Etats des réticences populaires. Aux Etats-Unis, la maladie a tué plus de 768 000 personnes.

Advertisement

                                                                                                                                 Louisa-Carla (coll)

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *