Connectez-vous

Politique

Peppa Pig, Moïse… Un discours incohérent de Boris Johnson provoque la consternation jusque dans son parti

Publié

le



Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a livré un discours incohérent et très remarqué lundi devant les patrons britanniques.Élu à la tête du Parti conservateur l’année suivante, il succède à Theresa May comme Premier ministre, promettant une sortie rapide du Royaume-Uni de l’Union européenne. Ses tentatives étant contrées par le Parlement britannique, il convoque des élections anticipées afin d’obtenir une nouvelle majorité parlementaire pour adopter un accord de retrait. Les conservateurs ayant obtenu leur plus grande majorité depuis 1987, Boris Johnson conduit en janvier 2020 la réalisation du Brexit, qui est suivi par un accord commercial avec l’UE à la fin de la même année. Il doit également gérer la pandémie de Covid-19.
Un discours chaotique. Boris Johnson s’est exprimé lundi matin devant des chefs d’entreprises britanniques lors de la conférence annuelle de l’organisation patronale CBI, l’équivalent du Medef français. Lors de ce discours, le Premier ministre britannique a eu un certain nombre de propos et de gestes incohérents. Il s’est notamment comparé à Moïse, a imité le bruit d’une voiture en pleine accélération, a perdu ses notes provoquant un blanc de 30 secondes et a beaucoup parlé du parc d’attractions de Peppa Pig qu’il avait visité la veille.  

« J’ai adoré, c’est vraiment mon genre d’endroit. La vraie leçon à en tirer concerne le pouvoir de créativité du Royaume-Uni, a-t-il expliqué. Qui aurait pu croire qu’un cochon, ressemblant à un sèche-cheveux – ou pourquoi pas un dessin de sèche-cheveux à la Picasso – rejeté par la BBC, serait exporté dans 180 pays, aurait des parcs à thème aux Etats-Unis, en Chine ainsi que dans le New Forest (un district anglais) et qu’il constituerait un business qui rapporte six milliards de livres sterling à notre pays? Je pense que c’est du pur génie, Peppa Pig ».

                                                                                                                                                Louisa-Carla (coll)

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *