Connectez-vous

Société

Atelier de renforcement des capacités des journalistes culturels

Publié

le

Le Ministère du Tourisme de la Culture et des Arts (MTCA) et la Direction Générale du Fonds des Arts de la Culture (DGFAC) ont organisé à l’intention des journalistes culturels du Bénin un atelier de renforcement des capacités. C’était le mardi 23 novembre 2021 à la salle VIP du ministère du tourisme, de la culture et des arts.

Venus de presque tous les départements du pays, ces professionnels des médias ont vu leurs capacités renforcées en ce qui concerne les techniques rédactionnelles de production de presse culturelle relative aux projets financés par le FAC et aux activités du Ministère du Tourisme, de la Culture et Arts (MTCA). Aussi ont-ils été informés sur les réformes entreprises au FAC.

Advertisement

En décidant de former les journalistes culturels, « le ministère entend apporter une réponse à la demande insistante d’informations sur les réalités internes de ces structures afin de mettre afin de mettre tout le monde à l’aise dans ses relations avec elles. » a indiqué Éric Torah, directeur de cabinet du ministre de la culture à l’ouverture de l’atelier. Plus loin, il va ajouter que  » l’aspiration du Fonds des Arts et de la Culture est d’impacter davantage et ce sur le long terme, les différents cibles concernés par les réformes actuelles et celles à venir, notamment la mise en conformité imminente de ses statuts à travers la loi n°2020-20 du 02 septembre 2020 portant création organisation et fonctionnement des entreprises publiques en République du Bénin ». Au terme de la formation, les journalistes seront mieux outillés sur les enjeux et défis du Fonds des Arts et de la Culture, a fait savoir le directeur de cabinet, qui demande aux hommes des médias d’être les relais de ces structures, qui du fait d’une perception approximative suscite plusieurs types de réactions au sein du monde culturel. Raison pour laquelle, il invite les hommes des médias à jouer convenablement leur rôle dans ce challenge.

Véritable rendez-vous du donner et du recevoir, cet atelier décliné en plusieurs modules de formation, ont permis à l’échantillon d’hommes de média présent d’être informés sur les réformes entreprises au FAC.

Dans un style franc, précis et détaché qu’on lui connaît, Gilbert Déou Malè a fait toucher du doigt aux journalistes culturels présents les réformes entreprises au niveau de la structure dont il est le patron. Selon lui, il s’agit pour « l’Etat de travailler à créer un nouveau type d’artiste, d’acteur et de promoteur culturels, tous ceux qui interviennent dans le secteur culturel qui se positionnent comme un vrai entrepreneur, un vrai acteur de développement. Cette option de faire de l’artiste et de l’acteur culturel, un acteur de développement qui participe de manière efficace et durable à la création de richesses cadre bien avec la vision du Gouvernement de Patrice Talon de faire du tourisme en lien avec la culture, un pilier de développement socioéconomique. Aussi a-t-il souligné les efforts et le lobbying en cours pour intégrer le journaliste culturel dans la nomenclature des acteurs culturels.

Par ailleurs, le site internet du Fonds des Arts et de la Culture a été lancé avec des options qui répondent aux normes et standards internationaux. La « collecte et le traitement de l’information culturelle à l’ère des réseaux sociaux » a été la deuxième communication présentés par Pascal Zantou et Happy Goudou. Dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19, les journalistes culturels présents ont été également outillés sur la sensibilisation des acteurs culturels à la vaccination contre la Covid-19. Il faut rappeler que l’atelier s’est déroulé dans le respect strict des gestes barrières édictés par les autorités sanitaires.

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *