Connectez-vous

Actualité

Covid-19 en Chine : plus de 500 vols annulés après quelques nouveaux cas à Shanghai

Publié

le

La Chine a annulé vendredi des centaines de vols aériens, fermé des écoles et suspendu des activités touristiques après la découverte à Shanghai de cas de Covid-19. À quelques mois des Jeux olympiques qui débuteront à Pékin le 4 février, le pays veut limiter à tout prix les risques de contamination et pratique une politique sanitaire qui vise le « zéro infection ». Cette politique se traduit par une limitation drastique des entrées sur son territoire, des quarantaines obligatoires, des confinements et des dépistages massifs dès l’apparition de quelques cas.

Des avions cloués au sol, d’autres détournés, voilà un peu plus de deux semaines que des mesures sont prises pour contenir la propagation du virus dans la zone aéroportuaire de Shanghai. Scène de bousculade dimanche soir : les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des combinaisons blanches repoussées par une foule d’employés de l’aéroport craignant d’être placés à l’isolement suite au lancement d’une campagne de dépistage massive. Au total, près de 18 000 tests ont été effectués lundi.

Les déplacements sont par ailleurs strictement suivis par des applications mobiles, ce qui permet d’identifier rapidement des cas contact. Trois amis, qui avaient voyagé ensemble la semaine dernière dans les alentours de Shanghai, ont été testés positifs au Covid-19, ont annoncé jeudi les autorités locales. Tous étaient déjà vaccinés. Pour éviter toute transmission du virus à d’autres régions, plus de 500 vols ont été annulés vendredi au départ des deux aéroports de la capitale économique chinoise, selon le site spécialisé VariFlight. La municipalité de Shanghai a également suspendu tout voyage touristique en groupe vers la ville voisine de Suzhou, où les trois personnes contaminées s’étaient rendues. Suzhou, qui compte quelque 13 millions d’habitants, est réputée pour ses canaux et ses jardins impériaux. La ville a fait fermer ses sites touristiques et exige dorénavant un test négatif pour les personnes souhaitant se rendre dans une autre localité.

Dans la grande région de Shanghai, un campus universitaire a été placé en quarantaine à Hangzhou après l’identification d’un cas contact parmi le personnel, a rapporté la presse officielle. Une dizaine de nouveaux cas La Chine a fait état vendredi de 13 nouveaux cas de Covid-19 sur son territoire la veille. Malgré ce bilan sans commune mesure avec le reste du monde, les autorités sont sur le qui-vive pour enrayer un foyer limité en nombre mais qui s’est étendu à de nombreuses provinces. Les JO d’hiver de Pékin se dérouleront dans une « bulle » qui séparera les sportifs du reste de la population. Les quelque 3 000 athlètes attendus devront soit être vaccinés, soit subir une quarantaine de trois semaines à leur arrivée. Ils devront ensuite se soumettre à un dépistage quotidien.

Advertisement

                                                                                                                                   Louisa-Carla (coll)

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *