Connectez-vous

Afrique

Guerre civile en Éthiopie:les mises en garde du commandement militaire

Publié

le

L’avancée des rebelles tigréens vers la capitale fédérale Addis-Abéba en Ethiopie donne de l’insomnie aux autorités. Le commandement militaire prend des mesures.

Interdiction de porter un uniforme en dehors du service actif et interdiction à quiconque de fournir, en dehors du cadre de la communication officielle, des informations sur « les mouvements militaires et les résultats sur le champ de bataille ». Ce sont là entre autres mesures prises par le commandement militaire pour contrer les rebelles tigréens sur le champ de bataille.Et ce n’est pas tout. Les forces de sécurité ont reçu l’ordre de prendre des mesures contre ceux qui cherchent à établir un gouvernement de transition ou un autre gouvernement illégitime en violation de l’ordre constitutionnel. Une décision qui vise le Congrès fédéraliste oromo des opposants incarcérés Bekele Gerba et Jawar Mohammed, qui a précisément appelé jeudi à la formation d’un gouvernement intérimaire pour sortir de la crise. Le décret militaire « met en garde » aussi ceux qui « sous couvert de la liberté d’expression » soutiennent « directement ou indirectement un groupe terroriste. Pour le commandement militaire l’agenda actuel de tous les Éthiopiens est de sauver leur pays.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *