Connectez-vous

Actualité

CARNET NOIR :Décès du compositeur américain Stephen Sondheim

Publié

le



Stephen Sondheim est décédé à son domicile de Roxbury, dans le Connecticut, a déclaré Kathryn Zuckerman, porte-parole, à Reuters, précisant qu’elle ne disposait que de peu d’informations supplémentaires. La nouvelle a été rapportée plus tôt par le New York Times.


Stephen Sondheim a remporté huit Tony Awards pour ses textes et sa musique. En 2008, il a également reçu un Tony Award spécial pour l’ensemble de son oeuvre.

« J’aime le théâtre autant que la musique, et l’idée de toucher un public, de le faire rire, de le faire pleurer, de le faire ressentir, est primordiale pour moi », a déclaré Stephen Sondheim dans une interview accordée en 2013 à la National Public Radio.

Plusieurs des comédies musicales à succès de Sondheim ont été transformées en films, notamment le film de 2014 « Into the Woods », avec Meryl Streep, et le film de 2007 « Sweeney Todd » avec Johnny Depp. Une nouvelle version cinématographique de « West Side Stor

Né le 22 mars 1930 à New York, il était considéré comme l’un des plus grands compositeurs de comédies musicales. Stephen Sondheim, dont les parents travaillaient dans la mode, s’était passionné pour le théâtre musical dès son plus jeune âge. Après avoir travaillé à la télévision, ou écrit des mots croisés pour le New York Magazine, c’est grâce à West Side Story qu’il accède à la gloire. Malgré le succès mondial de Stephen Sondheim, il aura fallu attendre 2010 pour que ses comédies musicales connaissent les honneurs des planches parisiennes, avec A Little Night Music au prestigieux Théâtre du Châtelet. Avant cela, seule une production de A Funny Thing Happened on the Way to the Forum avait été mise à l’affiche du Théâtre du Palais-Royal en 1965, sans grand écho.

Preuve de la longévité de ses œuvres, deux de ses pièces, Company, créée en 1970, et Assassins, qui date de 1990, étaient jouées à Broadway cet automne. Quelques jours avant sa mort, l’artiste respecté avait dit dans une interview au New York Times avoir été « chanceux », et être ravi de voir ses spectacles joués encore et encore.

                                                                                                                                   Louisa-Carla (coll)

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *