Connectez-vous

Afrique

Mohamed Bazoum du Niger: «Je suis totalement désolé de la campagne  menée contre la France »

Publié

le

Face aux manifestations contre la présence de l’armée française en Afrique, notamment au Mali, le président du Niger, Mohamed Bazoum sort du silence.

«Le jour où les Français plieront bagage à Gao, ce sera le chaos». C’est en ces termes Mohamed Bazoum fustige les critiques contre la présence de l’armée française dans le Sahel surtout au Mali pour lutter contre le terrorisme.
Défendant la présence des forces françaises , il a assuré que si cette armée n’était pas intervenue au Mali, ce serait le chaos dans le pays aujourd’hui.
« De tous les pays qui sont engagés à nos côtés dans la lutte contre le terrorisme, la France est le pays qui consent le plus de sacrifices. Ce sont 53 jeunes Français qui sont morts au Mali », a souligné Bazoum.
Evoquant les manifestations contre la présence française au Mali, Bazoum a estimé que les forces maliennes ne pèsent pas pour défendre le territoire contre les djihadistes très équipés.

Certaines voix trouvent la France a un autre intérêt que le combat contre le terrorisme. Répondant à ces détracteurs de la France, Mohamed Bazoum s’interroge sur la capacité de l’armées malienne et d’autres pays du Sahel. « si les Français s’en vont, vous êtes sûrs que ces armées-là, qui ont leur devoir aujourd’hui, elles seront en mesure de faire face à cette situation ? », s’est-t-il demandé.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *